21 novembre 2019

Boladé Apithy a “envie de monter sur la boîte” aux J.O

L’escrimeur de l’ASPTT Dijon, Boladé Apithy, a officiellement obtenu son billet pour les Jeux Olympiques de Londres. Le vice-champion d’Europe et double champion de France de sabre était en vacances cette semaine à Dijon avant de repartir pour la dernière ligne droite de sa préparation. DIJON-SPORTnews.fr a donc rencontré celui qui tentera d’aller chercher une médaille olympique dans 4 mois.

Boladé Apithy sera à Londres (Photo Fred Porcu, Icon Sport).

DIJON-SPORTnews.fr : Tu as appris ta sélection pour les J.O. la semaine dernière. J’imagine que c’était une délivrance ?

Boladé Apithy : “C’est une petite délivrance même si c’est autre chose qui commence derrière. Sur le coup ça fait plaisir. C’est un an de qualification qui s’achève, positivement en plus. En individuel, je savais que j’étais déjà dans les points avant l’avant-dernière épreuve. La dernière manche avait pour enjeu de qualifier l’équipe, ce qui nous aurait permis de partir à 3 aux Jeux. Mais ça s’est mal passé…”

DSn : Tu es vice-champion d’Europe et double champion de France. Ça aurait été une grosse désillusion de ne pas y aller ?

BA : “Sur les deux dernières saisons je suis resté assez constant. L’objectif était vraiment proche. Ce n’est pas un miracle que je sois qualifié. Ça aurait été plus une déception de ne pas être pris, effectivement.”

DSn : C’est par contre une déception de ne pas être qualifié par équipe ?

BA : “C’est surtout décevant vu les circonstances de la dernière compétition. Les Chinois n’avaient pas gagné un match de toute la qualification et ils remportent le dernier. Le problème c’est qu’ils ont remporté le championnat d’Asie, mais ils ne sont grosso modo que deux à se battre avec la Corée… Donc ils ont marqué beaucoup de points. Nous on a fait 9ème aux championnats d’Europe et on n’a pas marqué de point.”

Boladé lors de son passage à l'ASPTT Dijon au mois de mars.

DSn : C’est d’autant plus dommage que tu aurais pu emmener ton coéquipier de l’ASPTT Dijon, Nicolas Rousset ?

BA : “Oui il avait de grandes chances de rentrer dans l’équipe puisqu’il en faisait partie sur les dernières compétitions de la saison. Il tirait bien, c’était une pièce forte de l’équipe. C’est dommage car il aurait dû rentrer plus tôt. La sélection, on la perd bien plus tôt aux championnats d’Europe face à l’Espagne. C’est celui-là qui nous met la tête sous l’eau.”

DSn : Ton frère, Yémi, peut encore espérer se qualifier ?

BA : “Lui est en pleine préparation. Il a un tournoi de qualification le 19 avril je crois. Ce sera au Maroc. S’il l’emporte, c’est bon ! Il n’y a qu’une place pour le continent africain donc il faut qu’il gagne la coupe (ndlr : Yémi représente le Bénin alors que Boladé est en Équipe de France, les deux frères ayant la double nationalité). Il a vraiment ses chances. A Budapest il tirait vraiment bien. S’il garde ce niveau, il n’y aura pas de difficulté pour lui.”

DSn : Ce serait quand même génial d’aller à Londres ensemble ?

BA : “Ce serait énorme ! On ne représente pas le même pays mais ça reste mon frère. On est vraiment proches donc même si Yémi ne se qualifie pas, on partagera l’évènement, il viendra quand même. Mais s’il fait la compétition, pour tout ce qu’il y a autour, on sera tous les deux, pour les interviews on sera tous les deux… Ce serait autre chose !”

Le sociétaire de l'ASPTT espère bien que son frère le rejoindra aux J.O (Photo : Fred Porcu, Icon Sport)

DSn : Quel est ton programme avant les J.O ?

BA : “J’ai encore deux semaines de vacances. Après, on reprend la préparation jusqu’à la fin du mois de juillet. Il nous reste des épreuves de Coupe du Monde, les championnats d’Europe au mois de juin et après les Jeux Olympiques fin juillet.”

DSn : Tu es vice-champion d’Europe en titre. Quel sera l’objectif sur ce championnat d’Europe ?

BA : “Ce n’est pas concrètement l’objectif de la saison. Si tu sautes au premier tour et que tu gagnes les Jeux, ce n’est pas grave. Si tu fais l’inverse, ce n’est pas bon non plus… Ce sera un check-point. Il restera un mois et demi avant les Jeux. Ça permet de bosser les derniers réglages et de savoir où on en est. Si ça se passe bien tant mieux. Il faudra surtout tirer le positif. Aux Jeux de Pékin, j’étais remplaçant. Ça fait 4 ans que je m’entraîne que pour Londres. Alors que des championnats d’Europe, j’en ai fait 4 ou 5. Celui-là ne va pas changer ma vie. A la limite, ce serait même mieux de ne pas réaliser une trop grande performance pour ne pas être trop attendu dans la foulée aux J.O. Ce serait vraiment bête de se blesser avant les Jeux. Mais concrètement, même avec une jambe dans le plâtre, j’irais quand même !”

DSn : Quelle compétition te reste-t-il avec l’ASPTT Dijon ?

BA : “On a les championnats de France par équipe au mois de mai. On est qualifié pour la demi-finale et on vient de terminer vice-champions d’Europe. On est sur une bonne lancée et ça tourne bien. On va essayer d’accrocher une médaille. Si on peut conserver notre titre on ne va pas s’en priver.”

DSn : Quel est ton objectif à Londres ?

BA : “Ce serait mentir de dire que je n’ai pas d’objectif. Potentiellement, je suis médaillable. Quand tu te couches, tu rêves et tu te dis : ‘j’ai envie de monter sur la boîte, lever les bras et faire la star !’ Après c’est du sport. Sur la trentaine de participants, une vingtaine a le même objectif. Le but c’est avant tout de s’amuser et de prendre du plaisir, que ça ne soit pas un calvaire. Il ne faut pas regretter en se disant ‘si j’avais fait ci ou ça’. Il faut tirer et donner le meilleur de soi. Au pire, je reviendrai dans 4 ans !”

Découvrez la vidéo de présentation de Boladé Apithy réalisée par la Fédération Sportive des ASPTT !

1 thought on “Boladé Apithy a “envie de monter sur la boîte” aux J.O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.