12 décembre 2019

Une belle fête de la solidarité et du badminton avec Solibad

Le dimanche 1er avril 2012 s’est tenue une journée dédiée à la solidarité et au badminton. Les familles, les sportifs, les joueurs de haut niveau venus spécialement et les bénévoles ont investi le gymnase Chambelland à Dijon de 10h à 18h.

Paul-Olivier Nginn (Photo Jérémy Jean).

Le jour-J, un programme varié et adapté à tous les publics attendait les visiteurs. Il était possible de jouer sur sept terrains via des sessions d’un quart d’heure pour 1€ symbolique, directement reversé à l’association. Un « chamboule tout spécial » était également à disposition pour tenter de faire tomber les boites de volants de badminton et ainsi décrocher de nombreux lots.

Un programme varié

Un stand de flocage permettait de repartir avec le logo Solibad sur son maillot préféré. Bien entendu, une buvette bien garnie était tenue par des bénévoles souriants et motivés et un stand de maquillage était à disposition pour les petit(e)s et les grand(e)s. Enfin, une tombola qui comptait plus de 500€ de dotation avait été mise en place.

Perrine Le Buhanic en vedette

Les moments clés de la journée ont été les démonstrations des joueurs de haut niveau venus tout spécialement à Dijon pour porter les valeurs de l’association. Parmi eux, on retrouvait la championne de France 2011, Perrine Le Buhanic. Trois démonstrations ont été proposées à 11h, 15h et 17h. Le public, conquis, a été impressionné par la rapidité des échanges, la dextérité et la complicité des joueurs. Et, il a même été possible, lors du dernier « show », de venir se frotter aux joueurs pour quelques points. Au final, petits et grands sont repartis avec un sourire à la hauteur du moment vécu.

Perrine Le Buhanic, championne de France 2011 (Photo Jérémy Jean).

Cette première au niveau national a permis de poser les bases d’évènements futurs. En effet, le travail d’organisation et la recherche de partenaires ont participé à la création « d’un package d’organisation » qui va être décliné au niveau national et international. Dijon a été le théâtre d’un pari un peu fou, celui de fous du volant qui avaient envie de partager leur passion du badminton avec celle de la solidarité. Cette première pourrait faire des émules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.