18 janvier 2020

JDA-Le Mans, fin de folie, victoire d’anthologie !

La JDA Dijon restait sur une belle série de 6 victoires à domicile avant ce soir. De plus, les basketteurs de la Jeanne se sont réveillés au bon moment à l’extérieur puisqu’ils sont allés gagner à Strasbourg lors du dernier match (79-83). Mais la tâche ne s’annonçait pourtant pas facile face au Mans, 5ème de Pro A.

Le meneur américain Bobby Dixon a une fois encore été l'homme fort de la JDA.

Devant les caméras de Sport +, la JDA devait assurer le spectacle. Mais Le Mans défend fort d’entrée et c’est Rochestie qui ouvre son compteur en premier (0-2). Seuls Marshall et Harris trouvent des failles à l’intérieur pour Dijon alors que les Manceaux insistent avec succès à 3 points (10-13, 6′). Mais Rochestie, leader de jeu du MSB, sort rapidement après deux fautes et les Sarthois perdent leur adresse…

Fébrile et stérile en attaque

Les Dijonnais serrent les boulons en défense avec Ruppert qui repousse tout ! Malheureusement, les locaux ne sont plus aussi adroits à l’extérieur que lors des derniers matchs. Seul Dixon parvient à scorer derrière l’arc (19-19, 13′). Le score ne prend que peu d’ampleur. Les Bourguignons récupèrent bon nombre de ballons mais ne parviennent pas à les exploiter correctement.

Distancés à la pause

Ruppert permet à la JDA de rester dans le coup mais Le Mans fait un premier écart grâce à Kahudi (23-30, 17′). Les locaux se montrent trop fébriles et perdent à leur tour un nombre incalculable de balles… Les Manceaux virent en tête à la pause (23-34), le tout sans leur meneur américain.

Le Mans plus athlétique

Rochestie est de retour et impulse plus de mouvement. Il offre même 16 longueurs d’avance au MSB (31-47, 28′). Les joueurs de la Sarthe profitent de leur densité physique pour assommer les intérieurs dijonnais dans la raquette (35-51, 30′). Le match semble plié…

Le banc dijonnais explose après l'une des 13 balles récupérées par la défense de la JDA.

Fin de folie !

Mais Dixon et ses partenaires vont produire un dernier quart-temps de folie. Ils prennent plus de risques offensivement avec des shoots à l’extérieur venus d’ailleurs. Dixon et Melody à 3 points redonnent espoir au public (47-56, 33′). Ce diable de Bobby Dixon en remet une couche, suivi d’un panier de Ruppert pour offrir un 11-0 (52-56, 35′). L’avance du MSB fond comme neige en plein soleil. De plus, la défense bourguignonne reste intraitable.

Dixon euphorique

Ce qui devait arrivait arrive enfin… Dixon inscrit son 4ème panier primé de la soirée et permet à Dijon de passer devant pour la première fois (61-60, 38′). Le match bascule définitivement lorsque ce même Dixon intercepte la balle et score de nouveau derrière la ligne des 6m75. Jean-Louis Borg, le public et le banc dijonnais explosent de joie ! Le Mans ne reviendra plus. Leloup et Melody parachèvent l’oeuvre de la JDA qui aura duré environ 7 minutes (72-63).

Durant les 10 dernières minutes, les Dijonnais ont inscrit 37 points alors que leur compteur était à 35 après le troisième acte. Ils ont su saisir leur chance et renverser totalement la vapeur. Ce match restera certainement parmi les plus beaux exploits réalisés par la JDA ! C’est la victoire de tout le collectif des hommes de Jean-Louis Borg face à la meilleure attaque du championnat Pro A.

Les meilleurs : Dixon, Ruppert, Lewin et Leloup à Dijon ; Rochestie, Batista et Kahuidi au Mans.

Marqueurs : Dixon (19), Melody (10), Marshall (8), Leloup (8), Ruppert (8), Harris (6), Moss (6), Lewin (6), Christophe (1).

Retrouvez l’info et les news de la JDA (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.