21 janvier 2021

Ludivine Jacquinot, « une bataille à gagner »

Le Cercle Dijon Bourgogne est à la veille d’un match qui peut-être historique. En effet, les handballeuses dijonnaises peuvent obtenir leur maintien samedi face à Fleury. DIJON-SPORTnews.fr a souhaité prendre la température de l’équipe avec la joueuse d’expérience Ludivine Jacquinot.

Ludivine Jacquinot apporte toute son expérience dans la direction du jeu du CDB.

DIJON-SPORTnews.fr : Ludivine, comment sens-tu l’équipe depuis ton retour au CDB ?

Ludivine Jacquinot : “Pour ma part j’ai été très bien intégrée dans le groupe. J’avais un peu peur qu’il y ait une trop grande différence d’âge et qu’il y ait des tensions du fait que je revienne. Mais en fait ça s’est vraiment très bien passé. Je trouve que le groupe commence à prendre confiance. On est plus solide en défense et on se bat jusqu’à la fin à chaque fois donc c’est intéressant.”

DSn : C’est une équipe très jeune, il y a besoin de cadres. Tu as un rôle très important en ce sens…

LJ : “Ce qu’il y a de super avec elles, c’est qu’elles sont très à l’écoute. Il y a une interaction qui est très intéressante. Elles me demandent des conseils et elles veulent bien faire. Il y a vraiment de l’envie et de l’enthousiasme, c’est génial. Elles ont la volonté d’apprendre, elles savent qu’elles sont en formation. Elles ont de l’avenir !”

La Dijonnaise a été décisive au shoot leur du dernier match face à Besançon.

DSn : Ça ne te met pas de pression supplémentaire ?

LJ : “Non pas du tout. J’essaie d’apporter ce que je peux. Le jour où ça ne sera plus le cas, je laisserai tomber. Mais pour l’instant je n’ai pas de pression. Je ne suis pas revenue non plus pour ça. Je veux juste faire de mon mieux, apporter ma petite touche au jeu et les faire progresser.”

DSn : Physiquement, on te sent de mieux en mieux. Quel est ton ressenti ?

LJ : “(rires) Ça a mis du temps à revenir mais avec 3 entraînements par semaine c’est normal !”

DSn : On sent que ton expérience est importante dans cette phase de play-downs, tout comme Céline Murigneux ou Veronika Pajtasova. Ça a été le cas contre Besançon…

LJ : “Peut-être qu’effectivement les jeunes avaient un peu de pression sur ce match à enjeu. Après, c’est vrai que Besançon est une équipe qui me réussit plutôt bien.”

DSn : Comment sens-tu ces play-downs pour le moment ?

LJ : “On a bien commencé et il faut qu’on continue bien. On ne doit pas lâcher l’affaire. Le match contre Fleury est super important. Si on gagne, on se met à l’abri. Il faut qu’on lutte jusqu’au bout et qu’on arrive à maintenir le club. Les derniers matchs seront importants dans le sens où c’est encore un moyen de progresser.”

Le demi-centre dijonnaise apporte de précieux conseils aux jeunes joueuses du CDB.

DSn : Comment préparez-vous ce match contre Fleury ?

LJ : “C’est vrai que ça va être la guerre, comme contre Besançon. Il y a encore une bataille à gagner. On s’entraîne dur pour remporter ce match. On sait qu’elles aussi auront les crocs donc il ne faudra pas lâcher 5 minutes.”

DSn : C’est un peu un match à quitte ou double ? Si vous gagnez, vous êtes maintenues. Mais si vous perdez, ça risque de vite se compliquer…

LJ : “Il faut vraiment qu’on gagne ce match. Mais il ne faut pas croire que Fleury va venir la fleur au fusil. La courte défaite à Nîmes les a peut-être remises en confiance et rien n’est jamais joué. Elles ont de grosses qualités offensives donc on aura une grosse partie à faire en défense.”

DSn : Est-ce que le CDB va se maintenir selon toi ?

LJ : “(rires) Oui on l’espère bien. Du moins on y croit !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.