18 avril 2021

Un quart-temps magique de Dixon et la JDA

Avec un dernier quart-temps de folie, la JDA a offert un des plus beaux exploits de la saison à son public, renversant une équipe du Mans jusque-là maîtresse de son sujet (72-63). Les Dijonnais sont dans une excellente dynamique et plus que jamais en course pour les play-offs.

Bobby Dixon a inscrit 14 de ses 19 points dans le dernier acte.

Pendant trois quarts-temps, la JDA avait proposé une grosse défense mais manquait cruellement de réussite. Contrairement aux deux dernières rencontres, l’adresse était en berne avec seulement 2 paniers primés et un triste 14/40 au tir. Tout le public pensait alors que le match était plié, mais Jean-Louis Borg et ses joueurs ne l’entendaient pas de cette oreille…

Rythme supérieur

C’était sans compter sur ce dernier acte de folie et les 37 points marqués en 10 minutes, c’est-à-dire plus qu’au cours des trois premiers quarts (35 unités en 30 minutes). La JDA a accéléré le jeu en attaque, à l’image d’un Bobby Dixon magistral (14 pts à 4/6 à 3 pts). “On a changé le rythme du match. On a beaucoup plus joué en première intention. Comme on partait avec -16 points, on a pris plus de risque,” racontait l’entraîneur bourguignon. L’adresse était de retour (14/20 au tir) et les Dijonnais ont renversé la vapeur grâce à un excellent collectif.

Les supporters dijonnais ont assisté à une fin de match magique de la JDA.

Défense d’équipe solide

Grand artisan de cette agressivité, Thierry Ruppert a réussi 3 contres dans le match, un record cette saison. Rob Lewin a aussi apporté dans la raquette avec 8 rebonds, dont 3 offensifs à l’origine de 2 paniers. Il faut ajouter les 13 interceptions des Bourguignons et les 23 balles perdues par les Manceaux face à cette défense de tous les instants. Car si Le Mans possède la meilleure attaque de Pro A, son compteur est resté bloqué à 63 unités au Palais…

Duel Dixon-Rochestie

Preuve de la solidité défensive des Bourguignons, Taylor Rochestie, second meilleur marqueur du championnat, est resté bloqué à 15 points. Lui qui n’avait pas raté un seul tir du match a manqué deux fois la cible dans la dernière période alors que Dixon démarrait son show. Si le meneur de la Jeanne a pris le dessus sur son rival américain, il faut dire que Rochestie a manqué une grande partie de la première mi-temps après avoir été sanctionné rapidement de 2 fautes personnelles.

Ce n’est pas uniquement la fin de match mais la fin de saison qui a basculé pour les Dijonnais. Les joueurs de Jean-Louis Borg sont plus que jamais en course pour les play-offs avant de recevoir Cholet vendredi prochain. Mais il faudra lutter jusqu’au bout avec Nanterre, l’autre promu, qui ne veut rien lâcher non-plus !

Retrouvez l’info et les news de la JDA (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

no images were found

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.