5 décembre 2021

Miller Motorsports Park vu par Maxime Berger

Le jeune pilote dijonnais, Maxime Berger était ce week-end à Salt Lake City pour le Grand Prix des USA. Voici un résumé du week-end au Miller Motorsports Park vu par le motard engagé

en championnat du Monde Superbike :

“Samedi :

Première séance libre sous la pluie, avec une piste qui a un grip de fou, mais j’ai un peu de mal à me mettre dans le rythme. Pour la première qualification, j’arrive à me positionner de justesse à la 16ème place. Le soir, nous avons fait un gros débriefing avec Flavio, mon chef mécano, et nous avons choisi de faire une moto plus courte pour plus de vivacité et de maniabilité, sur ce circuit à longues lignes droites et très technique.

Malgré ces résultats décevants, Maxime Berger garde la confiance (Photo Maximeberger.com)

Dimanche :

Bonne direction !! Les modifications faites la veille font leur effet. Je gagne 1.1 seconde et je passe sous la barre des 1’50 avec un chrono de 1’49.980. Ça remotive, je signe le 13ème temps de la seconde séance qualif. La Superpole semblait bien commencer, en ayant la possibilité de prendre la roue de Biaggi, mais Canepa était devant pour le tour de lancement.

Aspi et freinage direct, pour être dans le dos de Biaggi, mais Canepa me refait un freinage très chaud. Ça se pousse un peu, du coup un peu d’énervement et je loupe une vitesse en pleine courbe. Ensuite, dans le dernier virage, Canepa tombe devant moi. 1.49.75 et il m’aurait fallu un chrono de 1.49.28 pour passer en Q2. Le pneu ne fait qu’un tour en ayant beaucoup de grip. 14ème sur la ligne, il va encore falloir cravacher.

Lundi :

Pendant la séance de warm-up, nous testons le pneu dur, mais l’essai n’est pas concluant. Je termine 16ème de la séance.

Course 1 : Nous avons choisi de prendre le pneu le plus tendre pour la 1ère manche en prenant un risque sur la longévité, c’est un coup de Poker. Avec un départ de folie, j’arrive à me glisser à la 11ème place, dès le premier tour, mais après 10 tours, au niveau du traction contrôle, je change de map, je passe en B. Ça permet de lâcher les chevaux quand le pneu commence à glisser, car les coupures sont trop présentes, et me font perdre trop de terrain. 4 tours après je passe en map C, le pneu est rincé, je fais du mieux possible, et termine 16ème.

Course 2 : Drapeau rouge suite à la chute du pilote Aoyama après 4 tours de course. Avant le deuxième départ, nous choisissons de prendre un risque en changeant un peu le settings de la moto. Mauvaise pioche encore, et ce sera très difficile de garder le rythme de 1’50 avec ces nouveaux changements. Je passe en 1’51, un chrono qui ne sera pas suffisant pour espérer prendre les points. Je termine à la 15ème place.

Week-end très difficile, mais je vais le digérer très vite, j’ai un moral d’acier, et j’ai la ferme intention de terminer les deux courses de Misano Adriatico dans le top 10. Merci à tous mes partenaires, et tous les gens qui me suivent de près. Et merci encore pour tous vos encouragements.”

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.