22 avril 2021

Reprise de la Ligue 2 pour Dijon : championnat délicat

La saison de Ligue 1 2011-2012 s’est achevée sur une note amère pour le club de Dijon qui avait connu la première accession de son histoire dans l’élite et qui pouvait prétendre à un bien meilleur destin. Vendredi prochain, c’est la reprise du championnat de France de football 2012-2013 de Ligue 2… avec le DFCO.

Le public dijonnais va retrouver le stade Gaston-Gérard en Ligue 2.

En fin de saison dernière, rien n’a souri à Dijon qui a subi au lieu de résister et qui a payé sur le terrain les tensions internes  du club. Si cela n’explique pas tout, cette situation plus habituelle chez les cadors du championnat a pesé trop lourd sur les épaules d’un des plus petits budgets de la Ligue 1. C’est donc dans la division inférieure que le DFCO entame sa nouvelle saison.

Très grosse concurrence

Au vu des forces en présence, cela risque d’être extrêmement délicat d’aller chercher un accessit pour remonter dès cette année en Ligue 1. Sur les 20 clubs qui s’affrontent, 18 ex-pensionnaires de Ligue 1 se retrouvent dont 4 anciens champions : Nantes, Monaco, Lens et Auxerre. Ces quatre clubs rassemblent à eux seuls 17 titres !

L’épouvantail monégasque ?

L’AS Monaco justement semble cette année le grand favori puisque la Principauté a laissé les rênes du club au milliardaire Dmitry Rybolovlev. Le président russe a décidé d’investir 100 millions d’euros en quatre ans à l’instar des plus grands clubs européens (Chelsea, Manchester City ou le PSG), afin de ramener Monaco à la place européenne qu’il occupait il n’y a pas si longtemps.

Sebastian Ribas retrouvera le championnat de Ligue 2 mais sous les couleurs de l'AS Monaco.

Monaco, le PSG de la Ligue 2

Dans cette optique, les recrutements de Ndinga, Poulsen, Bajrami, Nimani, ou encore de l’ex-Dijonnais Ribas sont les prémices d’un nouveau management organisé par… Claudio Ranieri ! Le mythique entraîneur italien est peut-être lui-même le plus beau transfert  de l’AS Monaco jusqu’ici. Il a pris les rênes du club de la principauté et a écarté dès le début l’emblématique Ludovic Giuly de l’équipe première. Rien ne prouve cependant que cette formule soit la bonne et d’autres équipes ambitieuses s’y sont déjà cassé les dents.

Pas de “petit club” en L2

Les clubs de Caen, Le Havre, Sedan ou même Guingamp sont habitués aux remontées régulières en première division, et ils ont donc plus d’expérience que le DFCO pour gérer une descente parfois déstabilisante en division inférieure. Lens et Nantes, anciens pensionnaires historiques de Ligue 1, illustrent parfaitement la difficulté d’évoluer dans un championnat très serré, souvent plus physique que technique, même avec un public nombreux et fervent. Là aussi les affrontements internes et les difficultés économiques ressurgissent  régulièrement au gré des mauvais résultats.

Il faudra aussi compter sur les habitués de la Ligue 2, Châteauroux, Laval, Angers, Clermont ou Tours, pour venir jouer les trouble-fête de ce championnat homogène. Le DFCO devra donc se méfier de tout cela comme des clubs de Nîmes, Niort, Istres, Ajaccio… et dès vendredi prochain de L’En Avant Guingamp !

Retrouvez l’info et les news du DFCO (articles, calendrier, résultats…) sur la page du club !

4 thoughts on “Reprise de la Ligue 2 pour Dijon : championnat délicat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.