22 août 2019

Le DBHB prend petit à petit ses marques

La semaine dernière, le DBHB était de retour aux choses sérieuses avec la reprise des entraînements. C’est un groupe nettement renouvelé qui a rechaussé les baskets pour cette saison 2012-2013.

Les nouveaux, comme Pierrick Naudin et Istvan Redei (en jaune au premier plan), doivent prendre leurs marques.

En effet, sur les 14 joueurs qui composeront l’effectif cette année, seuls 6 faisaient partie de l’équipe la saison dernière. Il s’agit donc avant tout de créer des liens, comme le reconnaît Mohamed Kiour : “Ils sont encore en phase d’intégration. Deux ne parlent pas français donc ce sera plus difficile mais le plus important sera de trouver des affinités sur le terrain. Avec le temps, tout va prendre sa place.

Premier match dans 2 semaines

La semaine dernière, ils se sont traditionnellement retrouvés aux Ménuires pour lancer leur saison. Ils ont ainsi pu travailler en altitude pour les premières suées collectives. Une chose est sûre, tout le monde a une fois de plus apprécié ces 5 jours de préparation. Ils effectueront leur premier match d’entraînement lors d’une opposition équipe 1 contre équipe 2 le 14 août.

“Pas encore à 100%”

Mohamed Kiour, après six mois d’attente, est heureux de retrouver les parquets : “Je me sens bien physiquement. Mon épaule n’est pas encore à 100% car je suis toujours un peu limité au niveau de la force. On verra si je dois jouer dans un autre registre mais je ne me prends pas la tête.”

Le DBHB peaufine petit à petit ses réglages. Les Dijonnais possèdent cette année un groupe limité en nombre mais la nouvelle dynamique insufflée pourrait leur être favorable à condition qu’il n’y ait pas de blessés. Pour le moment, à part Franklin Bezzera qui se plaint d’une cuisse, tout le monde est opérationnel.

Retrouvez l’info et les news du DBHB (articles, classement, résultats…) sur la page du club !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.