12 août 2020

Deux renforts pour les Fenris de Dijon

Les Fenris de Dijon ont connu une fin de saison 2011-2012 compliquée avec la rétrogradation en 4ème division. Le club de football américain dijonnais ne se laisse pourtant pas abattre et tente de repartir du bon pied. Ainsi, deux nouveaux coachs viennent d’arriver à Dijon. DIJON-SPORTnews.fr vous permet de les découvrir en interviews croisées.

Christopher Abdejlil évoluait auparavant dans le club de Villepinte.

DIJON-SPORTnews.fr : Pouvez-vous vous présenter ?

Christopher Abdejlil : “Je m’appelle Christopher Abdejlil, alias ‘Coach Memed’. Cela fait 7 ans que je joue au football américain et 4 ans que j’entraîne les Diables Rouges de Villepinte au flag (variante du foot us) et les cadets (football américain de 13 à 16 ans). En tant que joueur, j’évolue au poste de Défensive Back. Ce poste consiste avant tout à annuler les possibilités de jeu de passe de l’attaque.”

Simon Casteil : “Je m’appelle Simon Casteil. J’ai 21 ans, et je rejoins cette année le club des Fenris en tant que joueur senior et head coach des benjamins-minimes. Avant cela, j’ai pratiqué le football américain au sein des Chevaliers d’Orléans, après être passé par 15 ans de rugby à Auxerre et Orléans. Je vais rentrer en septembre en 3ème année de STAPS, tout en préparant un diplôme universitaire de préparation physique. Pour parler plus spécifiquement du football américain, j’ai évolué majoritairement au poste de Defensive End, avec un passage en tant que Tight End.”

DSn : Comment vous êtes-vous retrouvés à Dijon ?

CA : “Étudiant dans le domaine du commerce, j’intègre en septembre 2012 l’ESC Dijon. Étant passionné de football américain, je ne me voyais pas arrêter le football américain le temps de mes études à Dijon.”

SC : “J’ai fait mes 3 premières années en STAPS à Orléans. Puis j’ai décidé de changer de mention, pour me diriger vers l’entraînement et plus spécifiquement la préparation physique. Or, cette formation n’existe pas à Orléans, et le STAPS de Dijon propose un DU intéressant à ce niveau-là. J’ai donc décidé de refaire une 3ème année de licence, mention entraînement sportif, afin d’être préparé au mieux. C’est ce qui m’a amené cette année à Dijon.”

DSn : Qu’est-ce qui vous a plu dans le challenge avec l’AS Fenris ?

CA : “L’AS Fenris est un club en pleine reconstruction et je souhaite vraiment participer à cette reconstruction et aider au mieux le groupe avec mon expérience.”

SC : “Ce qui m’a tout de suite plu chez les Fenris, c’est que, malgré la descente en D4, on sent chez tout le staff une énorme envie. Il y a une motivation impressionnante pour construire un groupe solide, en partant des seniors jusqu’aux plus jeunes, qui représentent la relève et l’avenir du club. Un projet ambitieux, stable et solide se met actuellement en place, et c’est ce projet qui m’a plu, tout autant que le challenge de la remontée en D3 dans les années à venir. On sait où on va, et on sait comment y aller. Et bien sûr, le fait qu’il y ait une bonne ambiance dans le groupe ne m’a pas déplu !”

Simon Casteil a connu la Division 2 en football américain avec Orléans.

DSn : Quels vont être vos objectifs ?

CA : “Mon objectif premier au club sera d’aider au niveau de la formation des jeunes, puis aider à participer à toute les activités d’initiation à Dijon.”

SC : “J’en ai plusieurs cette année. Je veux trouver ma place au sein du groupe seniors et créer un bon groupe de 10-14 ans (benjamins minimes), qui constitue la 1ère étape de formation d’un joueur. J’aimerais également développer mon niveau de jeu, car comparé à d’autres joueurs je suis un débutant. Et j’espère enfin pouvoir apporter au groupe un peu de mon expérience acquise en D2 avec Orléans.”

DSn : Quelles sont les priorités ?

CA : “Ma première priorité n’est pas dans le domaine sportif… Je veux d’abord réussir ma première année en école de commerce. Maintenant, au niveau des Fenris, ma priorité est d’être utile au club, de devenir un leader dans la défense contre la passe dans la section senior, et d’emmener le plus loin possible les sections jeunes.”

SC : “Personnellement, j’ai 2 objectifs principaux. En tant que joueur, je veux trouver ma place pour faire pleinement partie du projet. Concrètement, je donnerai tout ce que j’ai pour mériter ma place sur le terrain. En tant que coach, ma priorité est de permettre aux jeunes d’acquérir les bases pour pouvoir accéder à la catégorie supérieure en connaissant déjà le sport. Cela passe par la mise en place d’un projet sur l’année. Mais si je devais avoir un objectif qui prime sur tous les autres, il serait simple : finir l’année en un seul morceau !”

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.