30 septembre 2022

Dijon et Bobigny débutent leur reconstruction

Le Stade Dijonnais fait son retour à la compétition ce week-end avec la réception de Bobigny au stade Bourillot. Pour cette première de la saison 2012-2013 en Fédérale 1, les Dijonnais ne devront pas se manquer.

Le Stade Dijonnais débute dimanche à Bourillot face à Bobigny.

Eddy Joliveau le sait, il ne doit pas manquer son retour avec le Stade et sera attendu au tournant. La victoire est impérative face à Bobigny pour les siens : “On va jouer pour gagner. Il faut réunir tous les ingrédients pour la victoire.” En effet, les Bourguignons ont affiché quelques lacunes, notamment dans les phases de conquête, lors de leurs matchs amicaux.

Plusieurs absents

Cependant, pour expliquer cela, le technicien local a dû faire avec de nombreuses absences : “On a travaillé plus dans le détail cette semaine. Mais entre les blessés et les absents, c’est difficile.” Pour cette rencontre, les Stadistes seront d’ailleurs privés de Murré, Sigley, A.Jeuvrey, Aït Issad et Rivier. Il faudra composer une nouvelle fois avec les aléas…

Bobigny en reconstruction

Du côté de Bobigny, l’ambiance n’est pas non plus idéale après une saison manquée et une 7ème place, loin des ambitions de qualification. L’été n’a pas été de tout repos et les  Balbyniens débutent également ce nouvel exercice avec quelques incertitudes. “Ils ont le même profil que nous. Ils sont en période de reconstruction après quelques soucis,” confirme Eddy Joliveau.

Le Stade Dijonnais sera attendu dimanche face à Bobigny. Ce premier match lancera la saison des Dijonnais qui doivent afficher un meilleur visage que lors des matchs amicaux. Pour l’entraîneur dijonnais, l’envie sera primordiale : “De toute façon, il faudra les massacrer, point barre !” termine-t-il avec une pointe d’humour.

1 thought on “Dijon et Bobigny débutent leur reconstruction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.