21 novembre 2019

Le Stade constate les dégats contre Bourg

Le Stade Dijonnais s’est présenté avec une équipe nettement remaniée à Bourg-en-Bresse et a été assez logiquement puni par un score lourd (30-6). Face à une équipe largement plus forte, les Dijonnais se sont tout de même bien battus, notamment en réagissant en seconde mi-temps.

Vincent Cortès et les Dijonnais sont rentrés avec une défaite logique de Bourg.

Les Stadistes étaient privé de plusieurs piliers (De la Fuente, Sigley, Murré). Ainsi, le jeune Nicolas Coudre a débuté la rencontre. Eddy Joliveau n’a pas regretté son choix puisque ce dernier a été très présent dans le jeu et a fait jeu égal en mêlée face à un adversaire très roublard. La mêlée stadiste a d’ailleurs été un point positif de ce match. Chahutée depuis le début de la préparation, elle a progressé et a rivalisé avec celle des Burgiens.

La touche, un secteur à améliorer

En revanche, la touche a de nouveau été très problématique. Les Dijonnais ont perdu un nombre incalculable de ballons sur leurs lancers et n’ont pas su s’adapter aux contres adverses. Nul doute qu’Eddy Joliveau et son staff vont les travailler en profondeur cette semaine ! Autre aspect négatif, les blessures de Manu Chevassu à l’épaule (luxation) et de Jean-Philippe Jacouton à la cheville. Déjà blessé à l’épaule l’an dernier, Chevassu devrait être opéré et absent au moins 3 mois.

Une deuxième mi-temps sans point

Les Bourguignons ont été malmenés en première période par une équipe de Bourg qui a parfaitement maîtrisé son sujet avec des joueurs d’exception comme Tawake, Aiuta ou Nawarecagi. Ils ont su réagir lors de la seconde. Le banc, très fourni, a apporté son expérience et plus aucun point n’a été marqué. Si les Stadistes n’en ont pas encaissé, ils n’en ont cependant pas inscrit non plus, malgré une ou deux occasions.

Annoncé comme un des cadors de la poule avec Lille, Bourg a logiquement battu une équipe dijonnaise qui est encore en phase de rodage en ce début de saison. Une réaction est attendue dimanche face à Saint-Étienne, accroché le week-end dernier par Chalon-sur-Saône (19-19).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.