27 janvier 2022

Le CDB rechute face à Mios-Biganos

Après deux prestations convaincantes en LFH, les handballeuses du Cercle Dijon Bourgogne ont montré un tout autre visage face à, il est vrai, une très belle équipe de Mios-Biganos. Les Dijonnaises n’ont pas trouvé les ressources pour aller chercher un premier succès cette saison.

Et pourtant, le match avait bien débuté pour les joueuses de Christophe Maréchal. “Je pense qu’on a bien démarré le match. On savait que ça n’allait pas être simple contre Mios mais on était quand même confiantes.” racontait Ludivine Jacquinot. En tête de 5 buts à quelques minutes de la pause, le CDB a craqué suite à deux sanctions consécutives pour 2 minutes.

Les handballeuses dijonnaises ont perdu le combat face à Mios-Biganos.

Infériorités mal gérées

Ludivine Jacquinot ne mâchait pas ses mots pour expliquer ce problème de gestion : “Nos deux infériorités numériques en fin de première mi-temps nous ont fait très mal. On n’a pas su les gérer correctement sur le terrain. C’est un de nos points faibles depuis bien longtemps à Dijon… C’est une catastrophe de ne pas être capable de gérer ces moments-là. Le money-time, c’est hyper important !”

Pas assez combatives

La suite des opérations a été très compliquée pour les Dijonnaises qui ont pris l’eau face aux joueuses de Mios-Biganos plus rapides et plus impliquées. “On a beaucoup cafouillé en attaque. On n’a pas réussi à attaquer le but et on n’a pas joué les unes pour les autres.” regrettait la joueuse d’expérience de Dijon. Seules Daquin et Krhlikar (7 et 5 buts) ont vraiment tenté et pesé sur la défense miossaise. De plus, le CDB a trop rapidement baissé les bras. L’absence de la capitaine Céline Murigneux a peut-être joué sur le mental de l’équipe. “Ce qui fait notre force à Dijon, c’est d’avoir un mental de sauvage. Ce soir, on n’a pas vu de lionnes sur le terrain. C’est bien dommage…” terminait Ludivine Jacquinot.

Le CDB doit encore progresser pour jouer dans la cours des grands et il ne faudrait pas que la saison se réduise à un duel de mal classés contre Nice, comme l’an passé face à Besançon… Les Dijonnaises retrouveront d’ailleurs les Bisontines le 13 octobre en Franche-Comté, sur un parquet qui leur avait bien réussi la saison dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.