19 octobre 2019

Le DBHB doit se reprendre à Angers

On croyait le DBHB lancé après deux victoires consécutives mais la venue du promu Gonfreville, qui s’annonçait être une formalité, a donné lieu à un non-match des Dijonnais (24-24). Ces derniers sont dans l’obligation de se racheter à Angers ce soir pour rester dans le bon wagon.

Les Dijonnais doivent se ressaisir ce soir face à Angers.

Angers avait débuté le championnat en fanfare. En difficulté la saison dernière avec un maintien acquis in-extremis, les Angevins ont commencé l’exercice 2012-2013 par 3 victoires. La suite a été moins rose avec trois défaites assez nettes dont une qui a fait mal il y a deux semaines à domicile face à Vernon (22-36). Le ANHBC aura donc la volonté de se reprendre face à son public et surtout de stopper cette série négative.

Quel visage à Angers ?

Les Dijonnais se montrent également très inconstants depuis le début de la saison. Il est difficile de comprendre comment cette équipe peut passer de deux bons matchs face à Nancy et à Pontault-Combault à une telle rechute à la maison face à Gonfreville. La capacité des joueurs de Denis Lathoud à réagir et à se remobiliser sera donc mise à l’épreuve.

Accrocher le bon wagon

Une défaite n’est surtout pas envisageable pour les Bourguignons qui comptent déjà quelques longueurs de retard sur Nîmes et Mulhouse, invaincus. Pour cette rencontre, l’effectif sera au complet avec Franklin Bezerra qui va petit à petit retrouver du rythme après sa longue blessure à la cuisse. Le Brésilien apportera un plus à l’attaque dijonnaise.

Les Dijonnais doivent profiter de la baisse de régime d’Angers pour se racheter de la semaine passée. Ils doivent attaquer très fort ce match pour faire douter un peu plus les Angevins. L’an dernier, le DBHB s’était imposé dans la douleur à Angers (26-28). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.