20 octobre 2019

Le DFCO va mieux mais n’est pas encore guéri

Le DFCO n’a pas connu une troisième défaite consécutive vendredi à Châteauroux. Le point du match nul (2-2) ramené par les hommes d’Olivier Dall’Oglio est positif mais le contenu de la rencontre n’est pas encore très rassurant.

Les Dijonnais sont su retrouver de l’efficacité en attaque.

Les Dijonnais vont mieux avec ce match nul et surtout grâce à ces deux buts marqués par Julio Tavares. Le retour de blessure de l’attaquant a fait beaucoup de bien au DFCO qui n’avait pas marqué lors des trois matchs manqués par le Cap-Verdien. Ses deux réalisations sont surtout venues de deux coups de pieds arrêtés, secteur travaillé la semaine dernière à l’entraînement et qui a porté ses fruits.

Des buts évitables

Malheureusement, lorsque l’attaque retrouve son efficacité, la défense se montre trop friable. Les Bourguignons ont encaissé deux buts tout à fait évitables. La défense s’est montrée trop peu agressive, dans le bon sens du terme. Les milieux sont également impliqués puisqu’ils sont à l’origine des deux buts avec à chaque fois un ballon perdu bêtement aux abords de la surface et bien exploité par les Castelroussins.

Poursuivre sur cette lancée

Les Dijonnais ont surtout rassuré en affichant un état d’esprit conquérant et en se montrant solidaires pour revenir par deux fois au score. Ils auraient même pu réaliser le hold-up parfait en fin de match avec un peu plus de réussite. Enfin, si ce point ramené est positif, il ne faut pas oublier que le DFCO fait du surplace avec un quatrième nul et trois défaites lors des sept dernières rencontres.

Les coéquipiers de Cédric Varrault ont retrouvé le chemin des filets à Châteauroux mais se sont montrés trop fébriles derrière. Ils reçoivent Nîmes vendredi et devront retrouver le bon équilibre pour renouer avec la victoire. Celle-ci les fuit depuis le 31 août dernier…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.