23 septembre 2020

La JDA toujours en quête de victoire à l’extérieur à Nancy

La JDA Dijon rend visite ce week-end au SLUC Nancy. Forts de leurs trois succès à l’extérieur en Pro A, les basketteurs dijonnais espèrent bien ramener une nouvelle victoire de ce déplacement. Au niveau du jeu, la Jeanne a aussi besoin de se rassurer après trois défaites consécutives.

Les Dijonnais devront se baser sur le collectif pour aller chercher une victoire à Nancy.

Depuis le début du championnat de Pro A 2012-2013 le 6 octobre dernier, les basketteurs dijonnais se distinguent par leur défense, marque de fabrique de Jean-Louis Borg. Si l’équipe figure parmi les meilleures au niveau des interceptions, l’attaque dijonnaise est à l’inverse le gros point faible. Avec 66 points marqués en moyenne par match, la JDA est la formation la moins prolifique de Pro A ! Elle possède une des adresses les plus faibles de Pro A (44%), dont la plus mauvaise à 3pts (23%) !

Inefficaces à 3 points

Cela s’est encore vérifié à Tartu en Eurochallenge mardi soir puisque les shooters bourguignons n’ont réussi que 2 tirs sur 12 tentatives derrière la ligne des 6m75. La JDA n’a pas semblé du tout dans le coup en Estonie et la défense a également été mise à mal par le jeu collectif estonien. Les Dijonnais ont notamment laissé beaucoup trop de rebonds aux joueurs de Tartu University Rock.

Nancy prenable

Les partenaires de David Melody devront réagir à Nancy samedi soir, une équipe mal en point qui est également très maladroite. Cinquième du dernier exercice, le SLUC Nancy a depuis perdu de sa superbe et est actuellement dernier de Pro A. Le SLUC ne fait plus peur et la JDA devra imiter Boulazac et Cholet et aller chercher un 4ème succès à l’extérieur. Il faudra se méfier du meneur lorrain Souleyman Diabaté qui porte son équipe (16,3pts, 4,1 rebonds, 4,1 passes), et le pivot Shawn King. Avec King et Sommerville, Jean-Luc Monschau possède deux sérieux clients au rebond !

Les Dijonnais doivent absolument retrouver de l’adresse pour espérer faire un résultat en Lorraine. Méfiance toutefois car la dernière place des Nancéiens est à relativiser puisqu’ils ont affronté quelques ténors du championnat comme Le Mans, Chalon, Cholet, Roanne et Gravelines. Méfiance car la dernière victoire dans la salle de Gravelines-Dunkerque pourrait bien avoir sonné le réveil de Nancy…

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.