4 juillet 2020

L’opportunisme de Bobigny prive Dijon de victoire

Championnat de France de rugby Fédérale 1, 10ème journée : Bobigny-Dijon (17h). La phase retour débutait aujourd’hui pour le Stade Dijonnais qui se déplaçait à Bobigny. Les rugbymen bourguignons enchaînaient par la même occasion un second match à l’extérieur avec l’ambition de faire un résultat.

Il ne fallait pas arriver en retard à Bobigny ! Dès la 2ème minute, suite à la première incursion de Dijon dans le camp francilien, Cortès tape à ras de terre pour Gauvain qui marque. Cortès transforme en coin (0-7, 2′).

A l’origine des deux essais stadistes, Vincent Cortès aura quelques regrets sur l’issue du match…

Départ canon

L’AC Bobigny réagit avec d’abord une pénalité de Grassie (3-7, 6′), puis sur un exploit personnel de son ailier Chazarein qui s’échappe dans le côté fermé et gagne son un contre un (10-7, 8′). Le match est rythmé par les intentions des deux équipes. La mêlée stadiste domine celle des locaux et récupère plusieurs munitions. Maillochon en profite pour s’arracher et aplatit aux pieds des perches (18′). L’arbitre de champ, qui avait accordé l’essai, est déjugé par son adjoint à la touche…

Bobigny opportuniste

Les Stadistes occupent le terrain adverse mais ne concrétisent pas leurs temps forts au score. Au contraire, l’équipe de Bobigny, diminuée par les blessures, se met en confiance en faisant du jeu et en étant opportuniste à l’image de Chazarein qui plante un autre essai en coin (15-10, 33′). Le début de la seconde période est marqué par un échange de coups de pied. Cortès et Grassie ajoutent chacun 3 points (18-13, 44′). C’est justement sur une chandelle de Cortès que Degouve arrive comme un obus, prend la balle au vol et file entre les perches (18-20, 51′) !

Finish à suspense

Malgré quelques échecs des buteurs dijonnais, Cortès amplifie l’avance de Dijon (18-23, 69′). La fin de partie tournera à l’avantage des Balbyniens qui vont inscrire l’essai de la gagne après un gros temps fort concrétisé par le centre local (25-23, 73′). Grassie ajoute une dernière pénalité dans les arrêts de jeu qui conforte la victoire de Bobigny (28-23).

Une fois de plus, le Stade Dijonnais n’a pas su concrétiser ses temps forts. A l’inverse, l’AC Bobigny s’est montrée très opportuniste et réaliste en proposant énormément de jeu. C’est regrettable car il y avait la place pour faire un résultat. Les rugbymen bourguignons se consoleront tant bien que mal avec le bonus défensif…

Score : 2 essais (Gauvain, Degouve), 2 transformations, 2 pénalités et 1 drop (Cortès).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.