30 mars 2020

2ème Marathon achevé pour C. Lebrun et F. Laurent

Le couple de marathoniens de l’extrême, Christophe Lebrun et Frédérique Laurent, vient de boucler la 2ème étape de son Grand Chelem Marathon ! Ces aventuriers au grand coeur reviennent de Bolivie où ils ont couru les 42,195km dans un désert de sel, en haute altitude…

Frédérique et Christophe durant leur traversée du désert de sel d’Uyuni en Bolivie (crédit photo GCM-2012).

Christophe Lebrun et Frédérique Laurent se sont lancé le pari fou de réaliser 5 marathons dans des conditions bien différentes en une année (voir notre article) !  Ils viennent de passer d’un extrême à l’autre puisque le premier défi avait lieu au bord d’un volcan du Pacifique, au Vanuatu, et le second en altitude, en Bolivie.

Désert de sel d’Uyuni

Les deux Dijonnais se sont donc attaqués au désert de sel d’Uyuni, en Bolivie. Cette traversée de 42,195km s’est faite le 30 octobre dernier, en partant du nord vers le sud. Rappelons que ces défis sont réalisés dans le but de venir en aide à l’association ‘A chacun son Everest’ qui aide des enfants malades. L’objectif étant de montrer l’exemple en se surpassant lors de chaque étape de ce Grand Chelem Marathon afin de financer des stages en montagne pour ces enfants.

Conditions de course difficiles

A près de 4000 mètres d’altitude, le désert de sel d’Uyuni est “réputé le plus haut et le plus vaste au monde,” précise Christophe Lebrun. Ce marathon de métal, puisque la plus grande réserve de lithium au monde se situe ici, s’est donc couru dans des conditions difficiles : “Les conditions étaient uniques et inédites. L’altitude, la chaleur, la réverbération intense et un sol très dur et irrégulier se sont conjugués pour rendre cette course très difficile !” racontent les deux intéressés.

Christophe et Frédérique ont puisé dans leurs ressources pour terminer ce marathon de métal en Bolivie (crédit photo GCM-2012).

6h30 d’efforts !

Avec la chaleur et l’altitude, Christophe Lebrun a été contraint de faire une pause après 4h d’efforts pour des raisons de sécurité. “Christine Janin (ndlr : médecin, alpiniste et créatrice de l’association ‘A chacun son Everest’ qui accompagnait les aventuriers), en sa qualité de médecin, experte en courses d’altitude, m’a diagnostiqué finalement une hypoglycémie doublée d’une hypovolémie (déficit de la masse sanguine dans le système circulatoire).” explique l’intéressé. Mais sa détermination lui a permis de terminer ses 42,195km avec Frédérique Laurent en 6h30 !

Motivation toute trouvée

Ils expliquent avoir trouvé les ressources pour terminer ce marathon en pensant aux enfants de l’association ‘A chacun son Everest’ ! “Nous leur dédions ce marathon du désert, eux qui font preuve chaque jour de courage, de volonté, d’envie et de détermination face à la maladie.” concluent-ils.

Le second objectif du Grand Chelem Marathon est donc atteint pour Christophe Lebrun et Frédérique Laurent. Après les volcans du Vanuatu et le désert de sel de Bolivie, la prochaine étape aura lieu en hiver 2013, en Europe ! Cette course sera le marathon de l’eau et se courra à nouveau dans des conditions extrêmes… A suivre !

Soutenez le défi Grand Chelem Marathon qui défend les couleurs de l’Association ‘A chacun son Everest’

1 thought on “2ème Marathon achevé pour C. Lebrun et F. Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.