7 mars 2021

La JDA Dijon s’est vue trop belle face à Paris

Championnat de France de Pro A, 11ème journée : JDA Dijon-Paris/Levallois. Cette rencontre entre Dijon et Paris marquait un choc entre la meilleure attaque de Pro A face à une équipe bourguignonne très défensive. Les Parisiens se sont bien renforcés à l’intersaison et disposent d’une armada offensive impressionnante…

Zach Moss a su dominer Sean May dans la raquette en inscrivant 20 points.

Le challenge était de taille pour les hommes de Jean-Louis Borg face à Paris-Levallois, équipe la plus adroite du championnat ! La défense en zone de la JDA perturbe la meilleure attaque de Pro A. Adroits et dominateurs dans la raquette, les Dijonnais font un premier écart (23-9, 10′). Ils poursuivent sur leur lancée et les pivots Moss et Prenom parviennent à contourner le solide Parisien May.

Dijon en ébullition

Absolument tout réussit aux locaux ! Ils continuent de creuser l’écart (39-18, 16′ puis 44-22, 18′) alors que Paris-Levallois ne trouve pas la solution. Les visiteurs réduisent toutefois la marque avant la mi-temps grâce à un 7-0 (44-29). Au retour des vestiaires, Leloup répond à N’Doye à trois points (47-32). Peu à peu, la Jeanne est bousculée par l’imposant May et les Dijonnais sont moins en réussite.

Paris revient

Hors du coup en 1ère période, les Parisiens reviennent dans le match mais la JDA conserve son avantage grâce à sa combativité (55-41, 26′). A l’issue du 3ème quart-temps, les Bourguignons comptent un matelas confortable de 15 longueurs d’avance (62-47). Malheureusement, tout va très vite basculer…

Les mouches changent d’âne

La défense de la JDA a subi le retour des Parisiens en fin de match.

Les Parisiens effectuent un pressing défensif très haut et agressif qui perturbe considérablement les montées de balle dijonnaises. Après de nombreuses pertes de balle consécutives, sans même avoir attaqué, la JDA se dirige droit dans le mur. Le tir longue distance de Cox conclut une série de 10-0 pour le PL (64-60, 34′). C’est le moment choisi par Jean-Louis Borg pour prendre un temps-mort et hurler de colère sur ses joueurs ! On sent le pire scénario possible mais le public soutient son équipe qui se redonne un peu d’air (68-60).

Rechute fatale

Mais les locaux vont sombrer définitivement. May égalise (71-71), puis Jawad Williams permet à son équipe de prendre l’avantage au meilleur moment (71-76, 39′). Complétement muets derrière la ligne des 6m75 jusque-là, les Franciliens se sont montrés ultra précis dans ce dernier quart-temps… La JDA Dijon s’incline finalement sur le score de 74-82 après avoir encaissé un incroyable 35 à 12 dans le dernier acte !

Après avoir réalisé une de ses meilleures premières mi-temps, la JDA a progressivement sombré pour finalement craquer en fin de rencontre. Après avoir compté jusqu’à 22 points d’avance et débuté le dernier acte avec 15 longueurs de plus, les hommes de Jean-Louis Borg ont subi le retour de Paris-Levallois sans trouver de solution...

Marqueurs : Moss (20), Harris (8), Leloup (16), Melody (8), Mutuale (4), Prenom (11), Aboudou (3), Campbell (2), Miller (2).

Les meilleurs : Moss, Leloup et Prenom à Dijon ; Williams, May et Hodge à Paris-Levallois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.