25 février 2021

JDA Dijon, un avantage à prendre à Boulazac

Les basketteurs dijonnais enchaînent les matchs en cette fin d’année 2012. Après Orléans le 22 décembre et Poitiers le 26, la JDA se déplace à Boulazac dès le vendredi 28 avec la possibilité de faire un résultat intéressant avant la trêve…

Mercredi soir, lendemain de Noël, la JDA a enfin regoûté au parfum de la victoire en championnat. Ça n’a pas été le plus beau succès du club bourguignon, il faut le dire, mais il redonne un peu de confiance aux troupes de Jean-Louis Borg.

Comme face à Poitiers, Larry Owens apportera toute sa fougue à la JDA contre Boulazac.

Toujours devant Poitiers

Derrière Poitiers au classement avant la rencontre du “Boxing day”, la JDA Dijon a pris le match par le bon bout. Sans être extraordinaires, David Melody et ses partenaires n’ont jamais perdu le fil du match. Ils ont su contrôler les tentatives de retour au score des Poitevins et ont fait course en tête jusqu’au gong final (72-59). TJ Campbell avait enfilé son costume de Bobby Dixon et a marqué 17 points en 17 minutes grâce à un efficace 5/6 derrière les 6m75 ! C’est d’ailleurs l’adresse des Dijonnais à 3 points qui leur a permis de faire la différence (9/19).

Défense retrouvée

Zac Moss et les intérieurs dijonnais auront du fil à retordre avec McKenzie et Monroe dans la raquette boulazacoise.

La défense a aussi été un élément clé puisque la Jeanne a mis le collectif poitevin en déroute. Le Poitiers Basket 86 a inscrit seulement 59 points et réalisé 5 passes décisives dans le match ! Seuls Dobbins et Smith ont semé le trouble chez les Bourguignons qui sont restés bien en place défensivement jusqu’au bout.

Boulazac irrégulier

Vendredi, Dijon se déplace dans la banlieue de Périgueux pour affronter Boulazac. Les promus sont actuellement seuls derniers du classement de Pro A (4 victoires, 9 défaites). Cette équipe boulazacoise se distingue surtout par son irrégularité cette saison. Avec 5 défaites et 2 victoires au Palio, Boulazac est aussi capable de très gros coups comme face à Chalon-sur-Saône, à Nancy et au Mans. Ces 3 succès face à des ténors du championnat prouvent qu’il faut se méfier des Aquitains…

Solides à l’intérieur

Ils possèdent deux intérieurs de qualité avec Darryl Monroe et Amadi McKenzie. Ces deux Américains sont les meilleurs marqueurs et rebondeurs de l’équipe avec presque 30 points et plus de 16 rebonds par match à eux deux. McKenzie était d’ailleurs déjà présent à Boulazac en 2010 lors de la victoire face à Dijon en Pro B

Après cette victoire contre Poitiers, la première en championnat depuis le 1er décembre, la JDA Dijon Basket doit poursuivre sur sa lancée à Boulazac. Elle a l’occasion de distancer provisoirement un concurrent direct au maintien. Méfiance car les basketteurs boulazacois sont capables du meilleur comme du pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.