18 août 2019

Le Havre-Dijon, le CDB enchaîne les gros morceaux

Après sa cuisante et sans doute trop sévère défaite subie ce mercredi chez le leader messin (34-19), le Cercle Dijon Bourgogne enchaîne avec un second déplacement périlleux au Havre (3ème). Les Normandes avaient accroché le nul à Dijon et restent sur une victoire en Challenge cup européenne.

A Metz, le score final ne reflète pas les excellents débuts de mi-temps des joueuses de Christophe Maréchal. Seulement, comme le reconnaissait lui-même le technicien dijonnais, la fatigue de ses jeunes joueuses et un manque de rotations face à l’armada messine ont conduit au brutal résultat final. Poser un temps des difficultés aux cadors du championnat est intéressant mais ne suffit pas…

Lors du match aller en ouverture du championnat, le CDB et le HAC avaient fait match nul.

Après le 1er, le 3ème

Prochaine étape sur la route du CDB, l’équipe du Havre Athlétic Club. Le HAC participe cette saison à une 9ème campagne européenne en dix ans. D’ailleurs, l’objectif avoué est une nouvelle qualification en Coupe d’Europe. Le club a cependant subi d’importantes mutations à l’intersaison, avec notamment le départ de son emblématique entraîneur Frédérique Bougeant pour Fleury. Il a emmené dans ses bagages  trois internationales étrangères qu’il avait fait venir en Normandie et qui formaient l’ossature de l’équipe. Ajoutons à cela  les départs des internationales françaises Paule Beaudoin (Metz) et Maakan Tounkara, qui met sa carrière entre parenthèses, et l’on peut légitimement s’interroger sur la valeur de ce HAC 2012-2013.

Des rotations en Normandie

Une énorme valse a eu lieu au sein de l’effectif havrais (8 départs, 10 arrivées) mais cela donne aux Normandes un banc riche permettant de nombreuses rotations. Aurélien Durrafourg, Bisontin de 28 ans, dont c’est la première expérience à ce niveau, connait bien son homologue dijonnais Christophe Maréchal qui l’a beaucoup marqué selon ses propres dires.

Des nouveaux atouts au HAC

Le nouvel entraîneur normand, qui s’occupait jusqu’alors du centre de formation, s’appuie sur de jeunes joueuses mais aussi sur de nouvelles recrues d’expérience comme Lorentsen (internationale norvégienne) ou encore Kresoja, internationale macédonienne et récente championne d’Europe avec son pays.

Le CDB de son côté se retrouve en dernière position suite à la victoire de Nice face à Mios. Havraises et Dijonnaises ont besoin d’une victoire dimanche après-midi (17h). Les unes pour conforter leur place dans le peloton de tête, les autres pour se donner un peu d’air en bas de classement. Le match aller avait accouché d’un score nul après que les Dijonnaises aient mené toute la rencontre. Un tel résultat en terre normande serait déjà une performance pour les Bourguignonnes !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.