18 octobre 2019

Le DFCO n’a pas fait long feu dans le froid tourangeau

Championnat de France Ligue 2, 21ème journée : Tours-Dijon (20h). Ce déplacement en Indre-et-Loire devait permettre au Dijon Football Côte-d’Or de régler ses soucis d’efficacité et de concentration à l’extérieur. Meilleure équipe de Ligue 2 à domicile, le DFCO reste une des plus faibles hors de ses bases.

L’entame dijonnaise est catastrophique ! En à peine 2 minutes, tout le travail et les paroles d’Olivier Dall’Oglio durant la semaine tombent à l’eau. La première incursion de Prince Oniangué fait mouche. L’attaquant tourangeau profite d’un mauvais replacement défensif pour tromper Reynet d’un tir croisé (1-0, 2′).

Le DFCO de Baradji a été renversé par le Tours FC après une entame complètement ratée… (photo archives : J. Rivage)

Dijon cueilli à froid

Et comme si cela ne suffisait pas, le Tours FC va en remettre une couche et se mettre au chaud avec ce grand froid ! Déjà en difficulté sur coup de pied arrêté face au Mans, les Dijonnais encaisse un nouveau but d’Oniangué qui place sa tête sur un coup franc latéral (2-0, 6′). En moins de 6 minutes, le match est déjà presque plié…

Tours bien au chaud

Le DFCO n’arrive pas à s’approcher de la cage de Leroy. Au contraire, les Tourangeux sont proches du chaos mais Rémy sauve Dijon devant Gamiette et Bergougnoux. Tours profite de la vitesse de Kouakou et Biancardini pour semer le trouble jusqu’à la pause (2-0).

Bérenguer relance le DFCO

Les Dijonnais vont réussir la meilleure chose, réduire rapidement l’écart. Bérenguer coupe parfaitement le centre de Guerbert au premier poteau et trompe Leroy (2-1, 52′). Dijon reprend des couleurs après cette réduction du score mais Bergougnoux va éteindre les dernières lueurs d’espoir du DFCO… Sur un nouveau coup franc, à 35 mètres dans l’axe, l’ex-Toulousain ne se pose pas de question et expédie un boulet de canon directement dans la lucarne de Reynet (3-1, 68′) ! La première apparition de Mulumba et celle de Philippoteaux ne changeront rien. Dijon s’incline encore à l’extérieur…

Cueilli à froid dès l’entame, le DFCO n’a jamais pu revenir au score face à une équipe de Tours efficace. Cette prestation permet de mesurer tout le travail qu’il reste encore aux Dijonnais pour régler leurs problèmes de concentration à l’extérieur.

1 thought on “Le DFCO n’a pas fait long feu dans le froid tourangeau

  1. La misère! A quand un préparateur psychique! Le professionnalisme reste-t-il donc à la maison, ne faut-il pas changer l’équipe à l’extérieur si certains ne se sentent pas concernés toutes les 90 mn.
    On est pas près de remonter, pourtant un nul à Tours ça ne doit pas être difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.