22 septembre 2020

Dijon réussit la passe de trois en battant Briançon

Championnat de France Ligue Magnus, 22ème journée : Dijon-Briançon (20h). Après 2 succès sur des adversaires moins bien classés, les Ducs avaient l’occasion d’enchaîner pour la première fois de la saison 3 victoires consécutives en championnat en recevant Briançon, adversaire d’un tout autre calibre mais actuellement en perte de vitesse. L’occasion aussi pour les locaux d’effacer l’élimination subie en Coupe de France à Trimolet contre ce même adversaire.

Les Ducs de Janos Vas ont beaucoup tenté face à Briançon et ont battu Quemener à 6 reprises (photo : Nicolas Goisque).

Après une poignante minute de silence en la mémoire de Damien Velay, jeune arbitre de Ligue Magnus décédé brutalement, le match débute sur un très bon rythme. Les deux équipes sont animées des meilleures intentions. Les tirs succèdent aux tirs et Dijon trouve rapidement la faille par Decock (1-0, 4′).

Dijon dicte la cadence

Les visiteurs tentent bien de réagir mais ils subissent une première infériorité numérique aussitôt exploitée par les Ducs et Kara (2-0, 10′). Les alpins sont d’ailleurs beaucoup sanctionnés dans ce tiers-temps, dépassés par le rythme des locaux. Dijon aura encore trois power-plays mais n’en profitera pas. Au contraire, c’est Briançon qui va tirer profit de la seule pénalité contre Dijon pour revenir au score par Labrecque (2-1, 16′). Dijon se rue à l’assaut des buts de Quemener, mais plus rien ne sera marqué durant ce tiers de haute volée !

Les Ducs d’attaque

Sur leur lancée, les Dijonnais ne laissent pas respirer leurs adversaires et enchaînent 5 tirs cadrés d’affilée, bénéficiant une nouvelle fois  d’une supériorité. Mais à peine cette dernière tuée par les Diables Rouges, ceux-ci égalisent contre le cours du jeu par Golicic (2-2, 26′). Dijon accuse légèrement le coup mais n’a guère le temps de tergiverser. De nouveau à 5 contre 4, Crowder redonne l’avantage aux siens dans une ambiance de feu (3-2,  28′) ! Mieux, à peine trois minutes plus tard Custosse creuse l’écart (4-2, 30′), du délire à Trimolet !

Élu joueur du match, Thomas Decock a été très actif avec une dizaine de tirs, 2 buts et une assistance (photo : Nicolas Goisque).

Briançon revient

Menés de deux buts pour la deuxième fois du match, les Briançonnais n’abdiquent pas et, à 5 minutes de la fin du deuxième acte, ils réduisent l’écart par Lamperier (4-3, 35′). Le tiers se termine sur ce score dans un match toujours aussi haletant. Le début du 3ème tiers va être marqué par un incident technique. Suite à une sévère mise en échec, une barre d’aluminium retenant les plexiglas protégeant l’aire de jeu est détériorée, entraînant un arrêt de 10 petites minutes. Le public en profite immédiatement pour réclamer une nouvelle patinoire aux élus ! Le jeu reprend. C’est Briançon qui assiège les buts de Tillanen et finit par égaliser par Rohat (4-4, 46′), glaçant quelque peu l’ambiance…

Le money-time pour Dijon

Le match ne faiblit pas en intensité. On se rend coup pour coup et les minutes s’égrènent… Finalement, Dijon se retrouve en supériorité numérique et Decock ne rate pas l’aubaine (5-4, 53′). Dijon est à son tour pénalisé et Trimolet retient son souffle. Briançon fait le siège de la forteresse bourguignonne qui ne craque pas, la fin du match est insoutenable, mais sur un ultime contre l’inévitable Crowder fait exploser l’enceinte (6-4, 60′). Briançon doit s’avouer vaincu au terme d’une magnifique rencontre.

Les Ducs enchaînent une troisième victoire d’affilée en Ligue Magnus et regardent de nouveau vers le haut du tableau. Les attaquants marquent, la défense va mieux. Les matchs s’enchaînant très rapidement, les Ducs viseront la passe de quatre dès samedi à Strasbourg.

Buteurs (assistants) : Decock (Igier, Ritz), Kara (Decock, Hardy), Crowder (Vas, Ritz), Custosse (Kevorkian, Dugas), Decock (Hardy, Kara), Crowder (Vas, Andersen).

Les meilleurs : Decock, Crowder, Vas et Tillanen à Dijon ; Labrecque, Golicic et Lafrance à Briançon.

Retrouvez les photos du matchs sur le blog Niko Phot !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.