20 août 2019

Le Dijon BHB convaincant face à Chartres

Championnat de France Pro D2 de handball, 15ème journée : Dijon-Chartres (20h30). Après une bonne fin d’année 2012 mais auteur d’une décevante défaite à Besançon pour la reprise 2013 de Pro D2, le Dijon Bourgogne Handball recevait ce soir Chartres au Palais des Sports. Il s’agit d’un concurrent direct pour les places d’honneur tant Nîmes paraît intouchable… Avec 3 absents de marque, Kiour, Rac et Bogunovic, et seulement 11 joueurs inscrits sur la feuille de match, la rencontre s’annonçait délicate pour les Dijonnais…

Le gardien et capitaine dijonnais Nebojsa Stojinovic a été redoutable contre Chartres (photo : Nicolas Goisque).

Le match démarre sur un rythme élevé et est d’entrée d’un bon niveau. Des deux côtés les attaques sont bien construites. Chez les Dijonnais, Naudin et Poletti sont les premiers à se mettre en évidence (4-4, 10′). Après un nouveau but de Gaillard, Chartres aligne bien un 3-0, mais Dijon s’accroche (6-8, 17′).

Stojinovic sort le grand jeu

C’est le moment que choisit le gardien et capitaine dijonnais pour verrouiller sa cage, écoeurant  tour à tour les tireurs adverses. Et comme de l’autre côté du terrain Redei monte en puissance, les locaux terminent la mi-temps sur un cinglant 11-4 qui leur donne une avance intéressante à la pause (17-12). Nebojsa Stojinovic est déjà à 9 sur 21, soit 41 % d’arrêts, et les arrières ont inscrit 11 buts sur 12 tentatives, du quasi parfait…

Chartres durcit la défense

Les visiteurs ont compris d’où venait le danger. Ils resserrent considérablement la défense sur Redei et Naudin, qui, en plus, ne bénéficient pas de rotation vu le peu d’arrières sur le banc… Ces deux derniers ne marqueront pas en deuxième mi-temps. Qu’à cela ne tienne, Bezerra se montre à son avantage et Dijon trouve des solutions aux 6 mètres avec Poletti et Petiot pour conserver son avance (22-16, 41′). Mais la fatigue gagne les rangs des hommes de Denis Lathoud… La lucidité s’en ressent, les arrières sont sans solution et Chartres en profite pour infliger un 4-0 (22-20, 50′).

Franklin Bezerra a été efficace sur la base arrière dijonnaise avec un 4/5 aux tirs (photo : Nicolas Goisque).

Coaching gagnant

Sentant le danger, l’entraîneur dijonnais prend un  temps-mort et abat la carte Portefaix. Coup parfait ! Après une contre-attaque de Gaillard, le DBHB trouve deux solutions sur son pivot à la conclusion de mouvements magnifiques (25-20, 53′). Stojinovic continue son show et à 5 minutes du coup de sifflet final, l’affaire semble entendue (26-21). Poletti donnera bien une dernière petite frayeur en se faisant bêtement sortir deux minutes mais Naudin ira lui aussi au charbon pour obtenir deux exclusions côté Chartres.

Dijon gère

Dijon n’a plus qu’à gérer tranquillement pour s’imposer au final (27-23). Si la première mi-temps avait été celle de la base arrière, la seconde aura été celle de la base avant (8 des 10 buts dijonnais). Pour Stojinovic, les 60 minutes auront été parfaites avec 47% d’arrêts !

Dijon obtient une belle victoire face à un concurrent direct. Ne disposant pas de rotation sur la base arrière notamment (Naudin et Redei ont joué plus de 55 minutes), les hommes de Denis Lathoud se sont appuyés sur une activité défensive de tous les instants, un gardien flamboyant et une bonne alternance des solutions en attaque. Une victoire qui les maintient sur le podium avant le choc du 9 février prochain contre le second Mulhouse. D’ici-là, Dijon recevra également Ivry, formation de LNH, en Coupe de France.

Les meilleurs : Stojinovic, Redei, Bezerra, Petiot et le collectif à Dijon ; Karsenty et Foucault à Chartres.

Buteurs : Naudin (3/4), Gaillard (4/6), Poletti (4/7), Parent (1/3), Redei (6/12), Portefaix (2/2), Bezerra (4/5), Petiot (3/4).

Gardien : Stojinovic (21/43, 60mn).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.