19 novembre 2019

Le DFCO battu au Havre

Vainqueur de Créteil mardi dernier, le Dijon Football Côte d’Or jouait ce soir son troisième match en 8 jours et toujours dans la peau de leader de la Ligue 2.

Il se rendait chez le doyen des clubs français, le Havre Athlétic Club, au stade Océane. Les Dijonnais espéraient réaliser une bien meilleure prestation que lors de leur dernier déplacement à Ajaccio.

l'entrée de Rivière contre son ancien club n'a rien changé (Nicolas GOISQUE/ archives)
L’entrée de Rivière contre son ancien club n’a rien changé (Nicolas GOISQUE/ archives)

Dès l’entame du match, on sent les Dijonnais dans le coup. Le bloc équipe est placé haut et effectue un pressing important sur le porteur du ballon qui permet de récupérer de nombreuses munitions. Les partenaires de Tavarès, préféré en pointe à l’ex-Havrais Rivière, dominent les débats.

Dijon dominateur. Les Havrais ne parviennent pas à grand chose durant ce premier acte et les Dijonnais font vraiment bonne impression. Ils essaient de construire, acculant les locaux sur leurs buts et multipliant les tentatives. Ainsi, dès la 7ème minute un coup franc de Mollet trouve la tête de Tavares, qui s’élève bien dans la surface adverse mais Diallo capte bien. Dijon, plus physique, domine dans le domaine aérien. Rémy sur coup franc, puis Cissé, s’essaient à de grosses frappes de peu à côté. Bamba déboule sur son aile et centre pour Tavares dont la reprise est un peu trop croisée. Bamba encore lui expédie une frappe enroulée légèrement au dessus.

Le Havre contre le cours du jeu. Les Dijonnais méritent mieux, mais comme cela se produit souvent ils vont regretter ces occasions manquées. Sur une de ses rares incursions, le HAC obtient un corner. Le ballon est éloigné par la défense sur Fontaine, qui envoie une frappe puissante de 20 mètres que Reynet ne peut que repousser dans les pieds de Le Bihan, qui expédie un boulet dans la lucarne dijonnaise (1-0  37′). Les hommes de Montbaerts prennent l’avantage contre le cours du jeu et le tiennent jusqu’à la pause.

Deuxième période bien terne. Dès la reprise, Dall’Oglio lance Rivière et Philippoteaux en lieu et place de Tavares et Bela. Mais Le Havre a resserré les lignes et Dijon ne parvient plus à se montrer dangereux. Le match s’équilibre et s’appauvrit en occasions, surtout du côté dijonnais. On notera tout juste côté havrais une jolie frappe de Leroy, bien servi après une jolie percée d’Ikoko, et une autre frappe de Le Bihan à la toute dernière minute bien sortie par Reynet. C’est malheureusement tout. Le leader qui aura été inoffensif durant tout ce deuxième acte s’incline donc sur le score de 1-0.

Le DFCO auteur d’une première période maîtrisée et intéressante s’est retrouvé mené contre le cours du jeu à la pause. Il n’a pas su réitérer cette bonne prestation durant la seconde mi-temps, et s’incline donc aux final face à des Havrais qui n’ont pas franchement dominé les débats. Dommage pour la troupe à Dall’Oglio, qui reste cependant en haut de classement en attendant la dernière rencontre de cette journée entre Clermont et Troyes.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.