1 novembre 2020

Sport auto: Le récit des 4 heures de Charade (TTE) par la Dijon Racing Team

La Dijon Racing Team disputait les 11 et 12 octobre la 7e et avant-dernière manche du TTE 2014 sur le circuit de Charade. L’équipe dijonnaise a terminé à la 8e place de sa catégorie (et reste 5e au classement du TTE 2104) au terme de cette course de 4 heures, dont voici le récit.

 

Samedi après-midi : Qualifications

Les premiers tours sont compliqués, toutes les voitures se suivent, il faudra attendre quelques tours pour que la piste se libère afin d’espérer faire un tour clair… C’est Thomas qui est au volant quand il se fait sortir pour une touchette à l’arrière, rien de méchant mais c’est donc déjà chaud… Fabrice prend à son tour le volant et réalise notre meilleur chrono de la séance et nous place en 19ème position au général et 12ème des Clio.

Dimanche, 14H15 : départ pour les 4H de course

Piste humide, temps sec mais menaçant : le choix des pneus est difficile mais primordial. Nous choisissons de partir en pneus slicks contrairement à la majorité des concurrents… Départ pour Thomas, les premiers tours sont tendus avec ce choix de pneus, ça glisse ! Il perd alors 4 places, mais très vite la piste sèche et la tendance s’inverse : tous ceux partis en pneus pluie sont arrivés au bout de leurs pneumatiques, alors nous gagnons de nombreuses places (8 ou 9) quand une sortie de piste d’un concurrent déclenche la sortie sur la piste d’un safety-car. Par chance, Thomas le voit juste avant les stands et s’y jette pour en profiter et faire un changement de pilote. Fabrice, surpris, n’est pas prêt, et nous perdons une vingtaine de secondes : nous repartons en 14e position (10e des Clio).
La course continue et gardons notre rythme, nous gagnons encore quelques places pour être 10e au général et 6e des Clio après 2h30 de course (et un relais de retard). Nous perdons alors un peu de temps lors d’un changement de pneus à cause d’un dénivelé au stand qui nous empêche de passer le cric sous la voiture…
Après 3 heures de course, nous sommes 10e (7e des Clio), les sorties de route s’enchaînent et le drapeau rouge fait son apparition afin de sortir toutes ces voitures. A l’arrêt notre Clio Cup chauffe anormalement, mais heureusement la course redémarre et notre auto refroidit un peu, mais reste à une température trop élevée (Vincent regardera à la fin de la course et notre ventilateur de radiateur est HS). Nous levons volontairement le pied pour aller au bout des 4 heures, qui en fait ne seront que 3h45 à cause d’un nouveau drapeau rouge qui stoppera la course avant son terme.
Nous finissons 12e au général et 8e des Clio…. Ouf !!!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.