20 janvier 2021

Cantu – JDA : Dijon doit repartir de l’avant

Son billet pour le Last 32  déjà validé, la JDA Dijon Basket peut terminer cette phase de poule sans pression. Après la débâcle de la semaine dernière avec une très large défaite face au leader Gran Canaria (94-60), Dijon se déplace mercredi chez les Italiens de Cantu pour cette neuvième journée d’Eurocoupe. Ce match peut permettre aux hommes de Jean-Louis Borg de rebondir à la suite d’une première défaite à domicile contre Nanterre (100-105) après 623 jours d’invincibilité dans son antre en saison régulière.

Erwing Walker reste ll'atout offensif n°1 pour Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)
Erving Walker reste l’atout offensif n°1 pour Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)

 

Rebondir après Nanterre

Samedi dernier sur les coups de 22 heures, la forteresse bourguignonne venait de tomber après un duel spectaculaire contre Nanterre, à la suite d’une prolongation, sur le score de 100 à 105. Une deuxième défaite de suite, après celle à Gran Canaria quelques jours plus tôt, qui stoppait une série de 23 matchs d’invincibilité à domicile en saison régulière. Une série  qui s’arrête laisse la  place libre pour une suivante. Et pourquoi ne  pas la commencer ce mercredi soir sur le parquet italien de Cantu ? Malgré des difficultés évidentes à l’extérieur, les coéquipiers de Ferdinand Prénom ont les capacités de prendre le dessus sur l’actuel quatrième du groupe. Offensivement, les Côte-d’Oriens pourront compter sur le virevoltant Erving Walker. Le meneur américain est le meilleur marqueur bourguignon en Eurocoupe avec près de 15 points de moyenne par match. Dans le domaine des rebonds, Antoine Mendy et Zach Moss sont deux joueurs importants avec 38 et 35 rebonds pris depuis le début de la compétition.

Cantu vise la qualification

Au match aller, la JDA était opposée à une équipe italienne en difficulté qui n’avait remporté aucun de ses quatre premiers matchs de coupe d’Europe. Mais aujourd’hui la donne a changé. Sur leurs quatre dernières rencontres d’Eurocoupe, les Transalpins comptent trois victoires et une défaite. Un regain de forme qui leur a permis de se relancer dans la course à la qualification pour le Last 32. Avec 13 points de moyenne en Eurocoupe, l’arrière Darius Johnson-Odom est l’un des hommes à surveiller . Dans le secteur défensif, les joueurs de Stefano Sacripanti prennent de nombreux rebonds avec une moyenne d’environ 24  par match. Les Italiens n’ont  plus le droit à l’erreur s’ils veulent obtenir leur qualification. Les Dijonnais doivent oublier leurs deux derniers revers et repartir de l’avant avant un nouveau déplacement important à Nancy en championnat ce week-end.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.