17 novembre 2019

Nancy – JDA (64-73) : Des vertus défensives retrouvées

Après trois matchs sans victoires toutes compétitions confondues, les hommes de Jean-Louis Borg  ont retrouvé le chemin de la victoire en s’imposant sur le parquet de Nancy sur le score de 73 à 64. Une victoire obtenue avec la manière et surtout en retrouvant des qualités défensives égarées depuis quelques temps.

 

Avec 21 points Steven Gray a été le meilleur marqueur dijonnais du jour (Nicolas GOISQUE/archives)
Avec 21 points Steven Gray a été le meilleur marqueur dijonnais du jour (Nicolas GOISQUE/archives)

Dans l’œil du cyclone depuis quelques matchs, la défense dijonnaise était attendue au tournant lors de ce match face à Nancy. Le début de rencontre rassure le coach bourguignon Jean-Louis Borg. Les coéquipiers du capitaine Zach Moss font preuve d’agressivité et empêchent les Nancéiens de se retrouver en bonne situation de tir. Dijon réalise un premier quart intéressant avec une défense en place et une attaque en réussite. Les Côte-d’Oriens sont à plus de 50% de réussite aux tirs à deux et à trois points.

Dijon maîtrise le deuxième quart

La Jeanne est au-dessus tandis que le SLUC paraît totalement emprunté et sans solution. Sous l’impulsion d’un Steven Gray très en jambe et en réussite, 2 sur 2 à trois points, la JDA conclue ses dix premières minutes en menant 27 à 16. A l’inverse des derniers matchs où Dijon faiblissait, les Bourguignons maîtrisent et réalisent une première période très solide n’encaissant que très peu de points. En face, les Lorrains ont des difficultés à rentrer pleinement dans leur match et manquent cruellement d’adresse offensive. Tout en maîtrise, les hommes du président Michel Renault creusent un peu plus leur avance et retourne au vestiaire en menant sur le score de 42 à 28.

Une deuxième mi-temps plus équilibrée

Avec quatorze points d’avance, la JDA semble avoir fait le plus dur en s’appuyant sur une défense qui a retrouvé ses vertus (les Bourguignons comptabilisent 39 rebonds dont 24 dans le secteur défensif). Si l’on ajoute à cela quatorze interceptions, on obtient des chiffres qui montrent la rigueur et l’agressivité que mettent les Dijonnais en défense. Mais après vingt premières minutes compliquées, le SLUC est mieux et peut compter sur son meneur Darius Adams, meilleur marqueur du match avec 29 points, pour continuer à croire en un retour inespéré. Pour autant, Dijon ne s’affole pas et maintient son avance pour mener 46 à 60 à dix de la fin.

Une victoire qui fait du bien

Les Bourguignons ne baissent toujours pas le pied malgré les quelques poussées nancéiennes. Et même à deux minutes de la fin quand Nancy revient à huit points, ils restent concentrés et ne cèdent pas à la panique. Grâce à quatre lancers-francs en moins de trente secondes d’Erving Walker, la JDA confirme son avance et donc sa victoire en terre lorraine sur le score de 73 à 64. Cette deuxième victoire de suite à l’extérieur en Pro A rassure le collectif bourguignon sur le plan défensif et permet de bien aborder les deux prochains rendez-vous à domicile contre Quakenbrück et Orléans.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.