22 janvier 2021

L’Open de Dijon pour Burquier et Yérolymos

Depuis le 22 novembre dernier, les courts de tennis couverts de l’Université de Bourgogne résonnent des coups des joueurs et joueuses disputant l’Open de la ville de Dijon. Membre du circuit fédéral depuis 16 ans chez les hommes, le tournoi, organisé par le Dijon Université Club,  fait partie du Circuit National des Grands Tournois (CNGT). En ce qui concerne les dames, c’est la deuxième année d’inscription dans le circuit fédéral. La compétition connaissait son épilogue ce weekend qui promettait donc deux beaux plateaux sur les courts dijonnais.

Myriam Enmer aura été la meilleure représentante régionale (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Myriam Enmer aura été la meilleure représentante régionale (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

 

 

Cet ultime weekend de compétition débutait samedi matin par les huitièmes de finale des deux tableaux féminins et masculins. Mais avant d’en arriver là, quelques 400 joueurs avaient bataillé depuis un mois, en commençant par les non classés, pour arriver aux concurrents numérotés, avec au passage quelques 200 secondes séries. On ne retrouvait à l’aube de ces deux derniers jours qu’un seul compétiteur régional avec Myriam Enmer du TC Mâcon.

Les performances marquantes des Bourguignons

La jeune fille classée -2/6  et membre du pôle espoir tennis du  CREPS Dijon Bourgogne avait réussi plusieurs perfs pour se hisser à ce niveau. Elle ne pouvait malheureusement rien face à Roméo (n°47 française) qui s’imposait en deux sets. Bien plus tôt dans le tournoi, on aura remarqué les deux performances à 0 de Julien Conrath 1/6  (Tennis Club Dijonnais) qui s’inclinait finalement contre un -2/6. Encore plus tôt, le local du DUC, Jacques Buffeteau 30/1 avait remporté trois belles victoires à 30 15/5 et 15/4 avant de s’incliner face à son président Lionel Crognier (15/3).  A l’heure des quarts de finale cependant, plus un seul Bourguignon ne restait en lice.

Margot Yérolimos lauréate chez les femmes (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Margot Yérolymos lauréate chez les femmes (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

Logique globalement respectée

Ce dimanche, on retrouvait la quasi totalité des favoris pour les demi-finales. Seul Eléonore Barrere (-4/6 Montfertmeil) était inattendue. Elle s’inclinait sans pouvoir défendre complètement ses chances face à Gaelle Desperrier (n°22 Grenoble) 6/1 2/1 ab, abandonnant après avoir ressenti des douleurs abdominales. Dans l’autre demi-finale,  Margot Yerolymos (n°33 Martigues) écartait Estelle Cascino (n°25 Colomiers) avec autorité 6/3 6/4. Côté hommes, le seul 1ère série, Grégoire Burquier (n°21 Annecy le vieux), balayait un Rudi Coco (n°59 Eaubonne) jamais dans le coup et même hors sujet. A l’opposé, l’autre demi-finale était plus disputée entre Constant Lestienne (n°46 Amiens) qui l’emportait en 3 sets sur Sébastien Boltz (n°52 Montbelliard) 4/6  6/2  6/4.

 

 

Yérolimos et Burquier sacrés

Grégoire Burquin s'impose logiquement dans le tableau masculin (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Grégoire Burquier s’impose logiquement dans le tableau masculin (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

La finale dame opposant Desperrier à Yérolymos tourne d’abord à l’avantage de la première nommée qui enlève la première manche 6/2. Le scénario s’inverse dans le deuxième acte remporté sans discussion par Yérolymos 6/0. Cette dernière s’impose finalement 6/4 dans l’ultime set pour inscrire son nom au palmarès. Chez les hommes, Burquier fait respecter son statut en s’imposant en deux sets face à Lestienne qui aura bien résisté, notamment dans la deuxième manche 6/2 7/5. C’est la deuxième victoire de l’Annécien  à l’Open de la ville de Dijon.

 

 

Retrouvez les photos des matinées du derniers weekend ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.