24 septembre 2019

Les Ducs s’imposent à Morzine avec un grand Buysse (1-4)

En déplacement à Morzine pour le compte de la 17ème journée de Ligue Magnus, Le Dijon Hockey Club s’est imposé 4-1. La formation dijonnaise semble jouer au yo yo ces derniers temps avec une alternance de victoires à l’extérieur et de défaites à domicile depuis 4 journées. La prochaine réception ne sera d’ailleurs pas de tout repos car les coéquipiers de Gascon recevront à Trimolet, les dragons de Rouen, la référence hexagonale en terme de hockey sur glace.

 

 

Buysse est souvent décisif ces derniers temps (Nicolas GOISQUE/archives)
Buysse est souvent décisif ces derniers temps (Nicolas GOISQUE/archives)

En redescendant de la montagne avec les deux points de la victoire, les Ducs de Jarmo Tolvanen et Jonathan Paredes se seront rassurés quant à leurs capacités à rebondir. Après une rapide ouverture du score par Kevin Bergin assisté d’Aram Kevorkian, les Pingouins égalisaient mais offraient dans la foulée presque deux minutes de supériorité aux Dijonnais.

Des ducs réalistes

Une opportunité que les Ducs ne vont pas manquer en démarrant la seconde période. Vingt secondes après la mise au jeu, Kevin Bergin redonne l’avantage au DHC. Après avoir maîtrisé une infériorité numérique de deux minutes, les Ducs s’assurent un nouvel avantage par Steven Cacciotti assisté de Sébastien Gauthier et Romain Gutierrez (1-3 à 24’07’’). Les Pingouins vont alors se heurter à ce qui est actuellement le second meilleur jeu en infériorité numérique du championnat.

Buysse : le coffre fort !!

Sanctionnés à tour de bras, les Dijonnais coupent, bloquent, dévient et s’appuient sur un décidément très solide Henri-Corentin Buysse au poste de gardien. Déjà exceptionnel à Chamonix il y a une semaine, le portier bourguignon effectue 97,92% d’arrêts. Au cours de la partie, le « piquet » dijonnais évolue douze minutes et vingt-huit secondes en infériorité sans encaisser un seul but, y compris lorsqu’il subit à trois contre cinq. La confiance s’installe et le même trio que précédemment va tuer dans l’œuf les espoirs haut-savoyards (1-4 à 49’59’’).

 

Dijon s’impose avec autorité et se replace dans le top 8 avant de recevoir le samedi 3 janvier les Dragons de Rouen.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.