30 octobre 2020

ROUEN – JDA : Renouer avec la victoire en 2015

Pour son premier match de l’année en championnat et après deux revers subis en Eurocoupe, la JDA veut se redonner des couleurs. Opposés à Rouen, 9ème au classement de Pro A, les Dijonnais devront gérer la pression qui s’installe depuis le début d’année. Pour Jean-Louis Borg et ses hommes, un seul objectif: la victoire.

 

Walker et la JDA retrouve la PRO A ce samedi à Rouen (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Walker et la JDA retrouvent la PRO A ce samedi à Rouen (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Si la JDA a clos son année 2014 en beauté, avec une victoire à domicile contre le BCM Gravelines-Dunkerque (68-62), elle n’a connu que la défaite en 2015 (certes face à deux cadors européens). On s’ interroge sur la capacité dijonnaise à encaisser la répétition de rencontres et à maintenir le niveau de jeu affiché en PRO A depuis le début de saison. Dijon est toujours 4ème du championnat derrière Limoges, Nanterre et Strasbourg. Pas question donc que l’écart se creuse si Dijon veut espérer recoller au classement.

 Les cicatrices de l’Eurocoupe

Dans l’enceinte du Kindarena de Rouen, Zach Moss et ses acolytes savent que la tâche ne sera pas simple. Très à l’aise à domicile la JDA comte seulement 3 victoires à l’extérieur depuis le début de saison. A cela s’ajoutent les deux défaites en Eurocoupe. La JDA, vaincue à l’extérieur par les Allemands de Munich, s’est une nouvelle fois inclinée à domicile mercredi dernier (77-81) face aux Slovènes de Ljubljana. A présent dernière de son groupe, les chances de qualification s’amoindrissent, mais impossible n’est pas dijonnais. Il va falloir vite se reconcentrer sur les exercices hexagonaux.

Le SPO Rouen, prenable mais revanchard

Les Haut-Normands, 9ème au tableau Pro A, perdent un match sur deux depuis le début de la saison. Un’esprit de revanche animera sans doute les joueurs de Christophe Denis samedi soir. En effet, lors de son dernier match à domicile, l’équipe rouennaise avait plié face à Nancy, vainqueur in extremis (66-67). Privé de Kevin Hamilton (blessé au genou et à l’épaule), Rouen pourra tout de même compter sur Michael Thompson (2ème meilleur marqueur au lancer franc de Pro A). Emmené par Daequan Cook  (présent dans le top 15 des meilleurs marqueurs de PRO A), le SPO compte bien riposter devant son public après une défaite si frustrante.

Steven Gray avait terminé 2014 en trombe (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Steven Gray avait terminé 2014 en trombe (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 Croire aux statistiques

Pourtant les chiffres restent en faveur de la JDA. Lors des 6 derniers affrontements entre les deux équipes, les Côte-d’Oriens sont parvenus à s’imposer à 4 reprises. Dijon sait  qu’il pourra compter sur son duo de maîtres composé de Erving Walker (4ème meilleur marqueur décisif de Pro A) et de Zach Moss (1er du championnat en terme d’adresse à deux points). Les statistiques n’offrent cependant pas la victoire, et Dijon devra faire preuve d’une combativité exemplaire pour espérer terrasser Rouen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.