17 août 2019

Match importantissime pour le CDB à Nantes

Si l’on prend en compte le match en retard des Niçoises face à Issy Paris, le Cercle Dijon Bourgogne occupe actuellement la 7ème place de LFH. Dans le scénario le moins avantageux pour Dijon (victoire de Nice sur Paris) les Dijonnaises se retrouveraient à 2 points de la sixième place synonyme de maintien et et de play-offs. Le match à Nantes, suivant immédiat des Bourguignonnes au classement avec un point de retard, est d’une importance capitale pour les deux équipes. Les 4 derniers du classement (Dijon, Nantes, Mios et Le Havre) se tiennent en deux points. Un mauvais résultat peut faire perdre 3 ou 4 rangs au classement.

 

le niveau de performance d'Anasasia Pidpalova pourrait bien peser dans la balance (Nicolas GOISQUE/archives)
Le niveau de performance d’Anasasia Pidpalova pourrait bien peser dans la balance (Nicolas GOISQUE/archives)

Il reste encore 7 journées à jouer dans ce championnat de France de LFH 2014 – 2015 et la bataille fait rage notamment en bas de classement pour l’attribution des places 6 à 10. La règle à calcul est de sortie à chaque journée. Seule certitude pour les Dijonnaises au moment de se rendre à Nantes, une victoire leur permettrait de prendre 3 points d’avance et le goal average particulier sur leur adversaire d’un jour. Une défaite et Nantes reprend un point d’avance et ce fameux goal average. Dit comme cela on mesure bien l’enjeu crucial du rendez-vous de samedi.

Rester sur le rythme de Fleury

Après deux premières prestations 2015 en demi-teinte (mais 2 victoires quand même !!), les filles de Christophe maréchal ont montré du mieux au niveau du jeu et du rythme lors de leur dernière sortie face au leader Fleury (mais défaite à l’arrivée). Il était cependant absolument nécessaire d’élever le niveau pour aborder la confrontation face à Nantes qui s’annonce d’un autre calibre que celles face au Havre et à Cannes. A Fleury, les coéquipières de Léa Terzi, qui étaient en outre privées de Marie Prouvensier, ont prouvé que sans pression, elles pouvaient bousculer n’importe qui. La pression est justement une des clefs de la rencontre à venir. Si les Dijonnaises parviennent à jouer libérées, les espoirs sont permis.

Attention danger Jelena Popovic a fait très mal à Dijon en 3 matchs (Nicolas GOISQUE/archives)
Attention danger: Jelena Popovic a fait très mal à Dijon en 3 matchs (Nicolas GOISQUE/archives)

Nantes dans la même situation que Dijon

Pour les Nantaises l’objectif est le même que pour le CDB: accrocher le wagon play-offs, à ceci près que sur le papier Nantes possède quand même plus d’arguments. Les Dijonnaises connaissent bien leurs adversaires pour les avoir affrontées 3 fois depuis le début de la saison. Elles avaient concédé le nul à l’aller et 2 défaites en coupe de la Ligue avec une équipe quelque peu remaniée (21-29 à Dijon et 28-29 à Nantes). Durant ces trois rencontres, Jelena Popovic, internationale Serbe, a marqué à Dijon la bagatelle de 30 buts. La jeune demi-centre Estelle Nze Minko, une des satisfactions françaises de l’Euro, en avait réussi pour sa part 16. Et même, si avec Wendy Lawson ou Jovana Stojinovic par exemple, les Nantaises possèdent d’autres atouts, on sait quand même d’où vient le principal danger. Lors de son match de Coupe à Nantes le 22 novembre dernier le CDB avait mené jusqu’à la 58ème minute. Ce serait tellement important de tenir deux minutes de plus cette fois-ci !!!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.