15 septembre 2019

Coupe de France : ça ne passe pas pour le DFCO !

C’est sur une pelouse gorgée d’eau et très grasse que se sont affrontées ce soir l’US Concarneau (6ème de CFA) et  le DFCO (2ème de ligue 2) pour le compte des 16ème de finale de la coupe de France de football. Un déplacement compliqué s’annonçait pour les Bourguignons en terre bretonne.  Effectivement, contraints aux prolongations, les hommes d’Olivier Dall’Oglio se sont inclinés 1-0 au stade Guy Piriou.

Les Dijonnais n'ont pas trouvé la faille dans la défense Bretonne (Nicolas GOISQUE/archives)
Les Dijonnais n’ont pas trouvé la faille dans la défense bretonne (Nicolas GOISQUE/archives)

Le coach bourguignon a décidé de faire tourner son équipe ce soir. Les cadres sont laissés sur le banc, Rodrigues et Diabaté sont alignés d’entrée. Dès le début de la rencontre, l’US Concarneau met la pression sur les Dijonnais en multipliant les occasions. A la 17ème minute, Gourmelon centre pour Koré, heureusement Reynet, le gardien dijonnais prend ses responsabilités et s’interpose.

Dijon à la peine

Le DFCO semble à la peine, les occasions se succèdent pour les Bretons. A la 21ème minute, d’un centre vicieux le milieu de terrain breton, Gourmelon manque de tromper Reynet sur sa ligne, l’ouverture du score n’est pas passéee loin. Les Dijonnais n’arrivent pas à jouer collectivement, il faut attendre la 25ème minute pour voir leur première action. Sur un service de Mollet, Babit frappe en force mais sa tentative est repoussée par Seznec. Tout au long de cette première période, les occasions du DFCO se ressemblent, la finition n’est pas au rendez-vous ce qui permet à Concarneau de prendre confiance. Juste avant la mi-temps, Gourmelon tire un corner côté droit. La défense dijonnaise dégage mal et il faut une énorme intervention de Paulle pour empêcher Koré de tirer.

Concarneau, une motivation d’enfer !

La deuxième mi-temps se déroule sous les mêmes auspices, les Bretons reviennent avec les mêmes intentions qu’en première période. Les joueurs de CFA ne doutent pas et à la 52ème minute, Drouglazet se faufile plein axe dans la défense dijonnaise, résiste au retour des défenseurs mais bute sur Reynet. Les Bretons tentent crânement leur chance. Pendant quelques minutes, le DFCO s’installe dans le camp de Concarneau mais ses actions ne mettent pas les joueurs de Cloarec en danger. A la 69ème minute, Koré s’échappe seul face au gardien dijonnais mais l’attaquant tergiverse, Paulle à le temps de revenir pour mettre la pression au breton qui frappe au dessus. Le DFCO n’y arrive pas et l’US Concarneau ne baisse pas de pied physiquement. Reynet est obligé de s’employer à plusieurs reprises pour sauver les siens. A la 72ème minute d’une magnifique claquette il permet aux Bourguignons de garder leurs cages inviolées. Malgré tout, le DFCO essaie d’arracher sa qualification. 5 minutes avant la fin du match, Philippoteaux centre,  Mollet contrôle mais tarde trop à armer sa frappe. Dans la continuité, Diabaté tente sa chance en force mais le gardien est sur la trajectoire.

 

Baptiste Reynet  n'a rien pu faire sur une belle  frappe de 20m (Nicolas GOISQUE/archives)
Baptiste Reynet n’a rien pu faire sur une belle frappe de 20 m (Nicolas GOISQUE/archives)

Se qualifier en 30 minutes

N’ayant pas réussi à se départager au terme du temps réglementaire, c’est en prolongation que les deux équipes vont jouer leur qualification. Dans les 10 premières minutes, Dijon essaie de mettre du rythme. A la 96ème minute, Philippoteaux lance Babit en profondeur mais le gardien intercepte le ballon. Le DFCO reprend l’ascendant sur les hommes de Cloarec. Mais il ne pas faut pas pour autant  sous-estimer les Bretons ! A la 105 ème minute, le stade explose. Concarneau ouvre le score grâce à  Gourmelon d’une frappe limpide des 20 mètres. La marque restera inchangée et c’est une grosse déception pour les hommes d’Olivier Dall’Oglio. Cette rencontre était l’occasion de se refaire une santé après les 2 dernières défaites en championnat. Les Côte-d’Oriens quittent la coupe de France par la petite porte. Une réaction face à Nîmes vendredi en championnat est attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.