29 octobre 2020

Paris Levallois – JDA : Gagner, encore et toujours

Pour le compte de la 18ème journée de Pro A, la JDA Dijon Basket sera opposée à Paris Levallois. Un troisième match d’affilé à l’extérieur (après deux victoires à Rouen et Bamberg), pour des Bourguignons qui impressionnent. Face au 6ème du championnat, Jean-Louis Borg et son équipe auront l’occasion de décrocher une 7ème victoire consécutive en championnat. A condition de maintenir le niveau de jeu développé jusqu’à présent.

Steven Gray Arme offensive de choix pour la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)
Steven Gray Arme offensive de choix pour la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)

 Peur de personne

Lors de la dernière rencontre entre les deux équipes le 25 octobre dernier, la JDA s’était imposée à domicile (77-58). Steven Gray et ses partenaires semblent aujourd’hui inarrêtables. Après 6 succès enchaînés en championnat, Dijon a démontré mercredi soir sa puissance mentale et physique en arrachant sa première victoire dans le last 32 d’ Eurocoupe face aux Allemands de Bamberg (81-86). Ce match contre Paris doit confirmer les ambitions de la JDA et servir de test avant le premier match de la Leaders Cup qui verra les deux formations s’affronter de nouveau le mois prochain. Les statistiques ne parlent pas en faveur de Paris, qui n’a remporté que trois matchs sur les huit derniers disputés à domicile. Les joueurs de Grégor Beugnot devront se battre corps et âme pour espérer renverser Dijon.

 Le danger : la fatigue

Si personne ne semble pouvoir stopper la JDA sur le papier, il faudra néanmoins prendre garde à la fatigue qui s’accumule. En déplacement à Rouen samedi dernier, puis à Bamberg mercredi, Jean-Louis Borg et ses hommes joueront de nouveau à l’extérieur vendredi soir. Des déplacements et des matchs qui s’enchaînent. Certes, Paris pourra compter sur Giovan Oniangue (3ème de Pro A en terme d’adresse à 3 points) et Mike Green (meilleur passeur décisif). Seulement le meilleur marqueur du championnat reste Erwing Walker, tandis que le plus adroit à 2 points se nomme Zach Moss, et tous deux portent le maillot dijonnais. Le plus grand danger qui puisse faire plier la JDA reste en définitive le manque de fraîcheur.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.