24 octobre 2020

1/4 de finale de Coupe de France: CDB Nîmes. Comme on se retrouve !!

Les têtes des Dijonnaises doivent un peu tourner en cette fin janvier. Après un mois marathon avec 5 matchs au compteur en 17 jours, le bilan est décevant sur le plan comptable. A 4 matchs de la fin de la saison régulière, le CDB occupe virtuellement la dernière place (en cas de victoire de Mios contre Toulon en match en retard). Le maintien direct n’est plus d’actualité et il convient donc de se placer au mieux pour aborder les play downs. Dans ce cadre on se demande bien que penser de la Coupe de France. Le CDB  connait la chanson, il a déjà connu une finale de Coupe couplée à une descente en D2.

 

Dijon retrouve Nîmes une semaine après !! (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Dijon retrouve Nîmes une semaine après !! (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

La Coupe de France n’était déjà clairement pas une priorité cette saison. Vu la situation actuelle du CDB, cela devient encore plus vrai. La question est de savoir s’il faut jouer cette compétition à fond. Est-ce plutôt un bien ou un mal dans la problématique principale actuelle : obtenir le maintien.

Quel CDB ?

Ce qui est sûr c’est que les deux derniers matchs perdus à Nantes puis contre Nîmes l’ont été suite à de grosses débauches d’énergie. Dans les deux cas le CDB a cravaché en deuxième période pour remonter un handicap de plusieurs buts et se donner une chance dans le money time. Dans les deux cas aussi, ce money time a été mal géré, pour diverses raisons, et ce sont au final deux défaites rageantes et frustrantes qu’ont récoltées les Dijonnaises. On ne sort pas indemne physiquement et moralement de telles expériences. A partir de là, faut-il mettre les cadres au repos et donner du temps de jeu au plus jeunes quitte à sacrifier quelque peu la compétition ? Ou bien mettre l’équipe type en espérant une victoire (hypothétique) qui redonnerait du baume au coeur ?  C’est la problématique devant laquelle se trouve le staff dijonnais.

Goiorani et Nîmes devraient jouer leur chance à fond (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)
Goiorani et Nîmes devraient jouer leur chance à fond (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Nîmes ne se pose pas de questions.

Les Gardoises ne se posent pas ce genre de questions. Solidement installées dans le quatuor de tête du championnat, elles peuvent jouer la Coupe de France totalement libérées et en faire un des objectifs majeurs de leur saison. On devrait donc retrouver les Chebbah Ayglon, Goiorani et compagnie, conquérantes, sur le parquet de Jean-Michel Geoffroy. Quelle que soit l’issue de la rencontre, il faudra attendre fin février, et la rencontre autrement plus importante contre Issy Paris, pour retrouver un match de compétition dans ce calendrier illisible. De quoi récupérer physiquement et mentalement de ce janvier épuisant.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.