29 novembre 2020

DFCO : La vie sans Philippoteaux, mais avec Raspentino

Hier matin, au centre d’entraînement des Poussots, le nouvel attaquant du DFCO, Florian Raspentino, et le gardien dijonnais, Baptiste Reynet, ont été présenté devant la presse en présence d’Oliver Delcourt, Sébastien Pérez et Olivier Dall’Oglio. L’ancien joueur Caennais aura la lourde responsabilité de faire oublier Romain Philippoteaux parti cet hiver à Lorient.

 

Florian Raspentino espère vite trouver ses marques (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Florian Raspentino espère vite trouver ses marques (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Ce lundi soir, sur les coups de minuit, s’achevait le mercato d’hiver qui a été mouvementée du côté bourguignon avec deux arrivées (Raspentino et Reynet) et trois départs (Philippoteaux, Koné, Babit), dont le meilleur joueur de la première partie de saison : Romain Philippoteaux. Avec sept buts et cinq passes décisives, le milieu offensif de 26 ans a été le grand bonhomme du collectif côte-d’orien. Des performances qui ont séduit différents clubs de l’élite comme Montpellier, Nice ou encore Lorient. Dans les dernières heures de ce mercato, l’ancien joueur du Pontet (CFA) a décidé de prendre la direction de la Bretagne et de Lorient pour un montant dépassant les 2,5 millions d’euros en comptant les bonus. Un départ de poids qui a été compensé par l’arrivée en prêt avec option d’achat de l’attaquant caennais, Florian Raspentino.

Olivier Delcourt au micro de notre partenaire K6FM

« Je vais tout faire pour aider l’équipe »

Très peu utilisé par Patrice Garande au Stade Malherbe de Caen, l’ancien Marseillais vient en Bourgogne pour se relancer : « J’arrive ici pour avoir du temps de jeu, me relancer et remonter en Ligue 1. J’ai eu la possibilité de venir avant ça ne sait pas fait. C’est du passé maintenant je suis là et je vais tout faire pour aider l’équipe. ». Une envie de se relancer que confirme le directeur sportif du club, Sébastien Pérez : « Il arrive avec une grosse envie de réussir. Il n’a pas eu le temps de jeu escompté et il a vraiment envie de s’inscrire non seulement sur ces quelques mois mais aussi dans la durée au sein du DFCO. » Le joueur figurait depuis quelques temps dans les petits papiers des dirigeants Bourguignons qui connaissent bien son profil : « Cela fait un moment qu’on le suit. Il est intéressant pour jouer dans la profondeur, il est également capable d’étirer les lignes ce qui nous manque un peu en ce moment. C’est aussi quelqu’un de malin dans ses appels de la balle et avec une qualité de finition intéressante » précise Sébastien Pérez. Ce dernier nous parle aussi de l’état esprit des deux nouvelles recrues : « On recrute d’abord l’homme au même titre que Baptiste. Ce sont des personnes qui ont envie de réussir, qui sont altruistes. Ils ne pensent pas qu’à leur gueule, ils ont envie de s’inscrire dans un collectif et c’est ce qu’on recherche. »

Florian Raspentino au micro de notre partenaire K6FM

 

Baptiste Reynet a signé jusqu'en 2018 (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Baptiste Reynet a signé jusqu’en 2018 (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

« Le match pour se remettre dans le droit chemin »

En plus d’une belle indemnité sur le transfert de Philippoteaux, le DFCO a obtenu le transfert définitif de Baptiste Reynet qui n’était que prêté par le club Breton. Une issue qui satisfait pleinement le gardien dijonnais : « En quelque sorte, ici c’est ma deuxième maison, je m’y sens super bien. C’est le club qui m’a permis de découvrir le monde pro. J’ai mes petites habitudes, je me sens proche des supporters. Je m’entends bien avec tout le monde. » Une bonne nouvelle qui intervient quelques jours après la déconvenue du week-end dernier lors du derby bourguignon « Après le match, on était complètement abattu. On avait vraiment honte de cette prestation, de prendre 3-0 dans un derby alors qu’on voulait vraiment se relancer.» nous affirme Baptiste Reynet. A la faveur de cette quatrième défaite de suite en championnat, le DFCO est descendu du podium et voit ses concurrent lui passer devant au classement. Cependant pour le néo-attaquant côte-d’orien, l’équipe est capable de repartir de l’avant : « Quand on ne gagne plus depuis quatre matchs, ça devient compliqué et c’est logique. Mais on sait que ça peut vite revenir. Si on arrive à gagner dès samedi on peut relancer la machine. Donc je pense qu’il ne faut rien lâcher. On est dans les cinq/six équipes qui vont jouer la montée, il y a un bon challenge et on peut monter en Ligue 1.» Après les paroles, places aux actes messieurs.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.