1 décembre 2020

DFCO Féminin – Vendenheim : Montrer un autre visage

Pour le compte de la 14ème journée de D2 féminine, les joueuses du DFCO reçoivent les Alsaciennes de Vendenheim, deuxièmes au classement. Une semaine après leur victoire pénible contre Templemars, les joueuses de Samuel Riscagli devront afficher un tout autre visage pour rivaliser avec les Fédinoises.

Le coach Dijonnais veut voir un autre visage que contre Templemars (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Le coach dijonnais veut voir un autre visage que contre Templemars (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Pour la première fois de la saison, les Dijonnaises ont réussi à enchaîner une série de trois victoires consécutives en championnat. Le week-end dernier, les Côte-d’Oriennes ont conclu le premier mois de l’année sur une victoire aux dépends de Templemars sur le score de deux buts à un.

Des consignes pas respectées

Un succès qui a été long à se dessiner et qui n’a pas forcément plu à l’entraîneur bourguignon, Samuel Riscagli, malgré les quatre points : « J’ai été déçu du contenu parce que les filles n’ont pas été respectueuses du plan de jeu qui était le nôtre. On avait tout étudié de notre adversaire pendant 15 jours et les filles connaissaient le jeu de Templemars mais elles les ont laissées s’installer dans la partie et nous malmener. Si on n’a pas une grande Léa Massibot ça fait 3-0 à la mi-temps et on n’en parle plus. » En plus du contenu, le technicien dijonnais n’a pas aimé le comportement de son équipe : « Les filles n’étaient pas concernées. On a manqué d’humilité et on a peut-être pris l’adversaire par-dessus la jambe ce qui est regrettable. Je n’ai pas du tout aimé mon équipe parce qu’elle ne me ressemble pas. »

Attention au relâchement

L’entraîneur bourguignon en a profité pour recadrer son groupe : « On est au DFCO  et on veut tendre vers le haut niveau et on n’est pas là pour bricoler. Donc si on n’est pas capables de mettre de la rigueur, de l’exigence et de respecter un plan de jeu à un moment donné, il faut passer à autre chose », il rajoute, « moi je ne suis pas sur le terrain. Je suis acteur toute la semaine et je leur donne toutes les pistes possibles, mais ce sont elles qui sont actrices. Si elles ne sont pas capables de réciter le scénario qu’on a vu toute la semaine, tant pis, il faut qu’elles fassent autre chose que du foot. »

Jouer libéré

Dijon n'aura rien à perdre (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Dijon n’aura rien à perdre (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Face à une équipe qui a remporté trois titres de champion de D2 sur les dix dernières saisons (2004, 2007 et 2011) et actuellement deuxième de la poule, les Dijonnaises ne devront pas afficher le même état d’esprit comme nous le confirme Samuel Riscagli : « Si on a le même comportement face à Vendenheim qu’on l’a eu face à Templemars, on va prendre une rouste. Parce que face à un des cadors de la poule, si on n’est pas en action mais en réaction ça va très vite mal tourner. » Avec le maintien quasiment acquis, les Bourguignonnes peuvent aborder ce match sans complexes et saisir crânement leur chance pour viser les plus hautes places possibles comme nous le confirme Samuel Riscagli : « On a rien à perdre sur ces matchs-là. On veut aller chercher le maximum de points et  finir le mieux possible. On sait qu’on ne peut pas aller plus haut que la 4ème place car il faut garder les pieds sur terre. On sait que Saint-Maur sera champion et que la deuxième et la troisième place se joueront entre Vendenheim et Hénin-Beaumont, et que la 4ème et la 5ème se joueront entre nous et Nancy. »

 

Suivez la rencontre en direct sur notre site 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.