30 novembre 2020

Marche athlétique : Superbe come back d'A. Macabey (ASPTT Dijon)

Ce samedi, se déroulaient à Reims les championnats de France Nationaux de marche athlétique (N2). Cette compétition rassemblait les marcheuses classées du 7ème au 18ème rangs nationaux, et était qualificative pour les prochains championnats de France élite. La pensionnaire de l’ASPTT Dijon Aurélie Macabey réalise une énorme performance en décrochant la médaille d’argent sur la distance de 3000 m en 14 minutes 30 secondes et 5 centièmes, proche de son record personnel établi en 2006 ! La voilà donc qualifiée pour les France élite .
 

Aurélie en 2 ème position lors des championnats nationaux de Reims (©ASPTT Dijon)
Aurélie en 2ème position lors des championnats nationaux de Reims (©ASPTT Dijon)

Aujourd’hui âgée de 36 ans, Aurélie a commencé la marche il y a une vingtaine d’années : “En cadette (16 ans) j’ai participé à mes premiers championnats de France sur 5000 m marche où j’ai fini huitième. À cette époque, mes spécialités étaient le cross et le 800 m. Cette place de huitième en marche aux championnats de France m’a donné envie de travailler davantage cette discipline et l’année d’après, en cadette deuxième année, je termine troisième des championnats de France. C’est à partir de là que je me suis consacrée entièrement à la marche tout en continuant les saisons de cross”.
Des podiums et des titres
Depuis qu’elle a épousé cette discipline exigeante de la marche athlétique, la jeune femme a collectionné les bonnes performances. Jugez-en plutôt : 14 podiums en championnats de France de 1997 à 2006, 2 titres de championne de France en 2000 sur5000m et 2001 sur 20 km, 3ème des championnats de France élite en 2006, 5 sélections en Equipe de France, dont la coupe d’Europe en 2000 sur 10 km en Allemagne.
 
Le podium des  3000 m marche aux championnats Nationaux à Reims (©ASPTT Dijon)
Le podium des 3000 m marche aux championnats Nationaux à Reims (©ASPTT Dijon)

Un beau come back
Après cette pléiade de résultats, la jeune femme s’est accordé un break sportif pour notamment mettre au monde ses deux petites filles. Elle n’a repris l’athlétisme qu’en septembre 2011, et la marche athlétique un an plus tard. Cette deuxième place aux championnats de France nationaux constitue donc un beau retour sur le devant de la scène. Pour les Championnats de France élite qui auront lieu à Aubière (63) les 21 et 22 février prochains, Aurélie aimerait accrocher son record personnel en salle de 14’19”. “Le podium est inaccessible, cela va trop vite avec des filles très entraînées et bien plus jeunes que moi“.
L’avenir : le 20 km
L’objectif premier de la pensionnaire de l’ASPTT est de  refaire un 20 km aux France de 20 km à Arles le 8 mars prochain. Dans un premier temps elle aimerait passer sous les 1h48 minutes avant, un peu plus tard, de s’attaquer à son record : 1h46 minutes. Elle voit son avenir plutôt sur ce type de distance et avoue penser avoir encore de belles années de marche athlétique devant elle. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.