29 novembre 2020

Hockey : Brest – Dijon : gagner pour s'éviter des sueurs

A l’aube de la dernière journée de la phase régulière de Ligue Magnus, les Ducs de Dijon ne sont toujours pas assurés de leur place en play-offs. Avec deux points d’avance sur Lyon, Caen et Brest, leur adversaire du dernier match, ils possèdent tout de même un très léger matelas. Gagner à Brest serait  tout de même le meilleur moyen d’éviter un gros coup de tonnerre et de sauver les apparences en cette fin de saison ratée.
 

Le temps n'est pas au calcul pour le capitaine Dijonnais et ses troupes (Nicolas GOISQUE/archives)
Le temps n’est pas au calcul pour le capitaine dijonnais et ses troupes (Nicolas GOISQUE/archives)

Il reste aux Ducs soixante minutes pour clore la saison en s’assurant de jouer les play-offs. Face à eux, les Albatros de Sébastien Oprandi lutteront dans le même temps pour éviter les play-downs. Pour éviter toute surprise, mieux vaudra pour les Ducs l’emporter sans s’occuper des autres scores de la soirée.
Au pied du mur
Désormais au pied du mur, les Dijonnais vont devoir assumer leur costume de favori, le tout dans un  match couperet. Sébastien Cacciotti, coiffé du casque de meilleur pointeur de l’équipe, le capitaine Martin Gascon ou Ilpo Salmivirta, Anthony Rech, Mathieu Briand, Romain Gutierrez, Aram Kevorkian… seront une nouvelle fois les fers de lance d’une équipe quasi condamnée à vaincre. Tout un club, une ville ou une région retiendront leur souffle, l’œil rivé à l’écran d’ordinateur. Pour avoir raté trop d’occasions de se mettre à l’abris ces derniers temps, les Ducs “s’offrent donc un match” à grosse pression.
Les Ducs compteront encore sur la solidité de leur gardien, Buysse (Nicolas GOISQUE/archives)
Les Ducs compteront encore sur la solidité de leur gardien, Buysse (Nicolas GOISQUE/archives)

Oublier cette saison
Avec 16 défaites pour 9 petites victoires dont seulement 7 acquises dans le temps réglementaire, on peut vraiment dire que Dijon a raté sa saison. Et si Henri Corentin Buysse n’avait pas réalisé une superbe année, cela aurait pu être pire encore. Les Ducs viennent d’aligner 5 défaites au pire des moments, eux qui avaient pourtant bien commencé la saison s’offrant un temps une place de co-leader de la league. Battu sur sa glace par des concurrents tels qu’Epinal ou Caen, défait à Lyon, ne comptant aucune performance face aux équipes du top 4 malgré quelques bonnes prestations, Dijon est finalement à sa place. Les play-offs, s’il y a,  s’annoncent d’ores et déjà très compliqués.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.