1 décembre 2020

Reprendre du bon pied pour le DBHB

Revoilà la PRO D2. Après une longue trêve internationale marquée par le titre de Champion du Monde de l’équipe de France, le Dijon Bourgogne Handball revient aux affaires courantes ce vendredi en entamant la phase retour du championnat de France de Pro D2. Il reçoit Pontault-Combault au Palais des Sports. Défaits logiquement par Chambéry la semaine dernière en coupe de France, les Dijonnais n’ont pas présenté un visage franchement différent de celui de la première partie de saison. Occupant actuellement la 8ème place avec notamment la pire attaque du championnat on sait où le bas blesse. La question est de savoir si les hommes de Krizanovic ont des solutions.

 

Da Silva et la base arrière Dijonnaise retrouveront-ils quelques couleurs ? 5©Eric Bontemps)
Da Silva et la base arrière dijonnaise retrouveront-ils quelques couleurs ? (©Eric Bontemps)

Les difficultés sont identifiées : Dijon peine en attaque notamment à cause d’un déficit “d’armes” sur sa base arrière. Depuis le début de l’exercice, les Bourguignons sont souvent en difficulté en attaques placées, essuyant de gros échecs aux tirs et multipliant les pertes de balle. Une situation qui ne peut pas toujours être compensée par la défense qui, si elle est plus performante, se fait régulièrement prendre de vitesse en contre attaque sur les turnovers.

Pontault-Combault, l’adversaire pour se relancer ?

On aimerait se dire que commencer l’exercice retour est l’occasion de remettre les compteurs à zéro et de repartir du bon pied. Dans ce contexte, recevoir la lanterne rouge peut être à deux tranchants. Avec une victoire, probante si possible, le DBHB pourrait se donner du baume au coeur pour sa deuxième moitié de saison et engranger un peu de confiance qui peut parfois faire changer beaucoup de choses. A l’inverse une défaite aurait sans doute des conséquences insidieuses néfastes. Le doute pourrait alors s’installer sérieusement et compliquer encore plus la situation, sans compter que le public pas forcément très présent derrière son équipe, n’apprécierait sans doute pas. On en est pas là ; la situation actuelle n’est ni glorieuse ni catastrophique. Si les choses s’enchaînent bien, Dijon peut encore bien remonter au classement, même si les objectifs initiaux de play-offs semblent actuellement compliqués à atteindre.

Mar Poletti est pour le moment la meilleure arme offensive Dijonnaise (©Eric Bontemps)
Mar Poletti est pour le moment la meilleure arme offensive dijonnaise (©Eric Bontemps)

Pontault avec ses armes

Les Parisiens de Pontault-Combault occupent la dernière place du championnat et sont pour le moment décrochés en compagnie de Strasbourg. Avec une seule victoire et un nul au compteur, c’est une formation plus que largement à la porté des Dijonnais. Si Dijon possède l’attaque la moins performante, Pontault a quant à lui la défense la plus perméable. De quoi rassurer les partenaires de Stojinovic ? Ce qui est sûr, c’est que cette équipe se battra avec l’énergie du désespoir pour espérer grappiller des points face à une équipe manquant de repères. L’arme principale de Pontault Combault est croate, en la personne de l’arrière droit Davorin Vranic qui tourne à 5 buts de moyenne par match. A l’aller, Dijon s’était imposé sur le fil d’un petit but. Méfiance quand même !!

NB : seul Dokic devrait faire défaut dans l’effectif dijonnais, qui retrouvera Martin Petiot.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.