23 novembre 2020

4L Trophy : deux étudiants dijonnais à l'assaut du désert

Des dunes, du soleil, des étudiants et des 4L à perte de vue ! Bienvenue sur la 18ème édition du 4 L Trophy. Le premier raid étudiant Européen se déroulera du 19 février au 1er mars. Une course d’orientation sur les routes françaises, espagnoles et marocaines. Comme chaque année, les écoles bourguignonnes seront représentées. Coup de projecteur sur deux étudiants de l’IUT de Dijon, qui ont décidé de s’attaquer aux plaines arides du Maroc.
 

 
« Bonjour… Louis » . « Bonjour, je suis Sonny ». Entre stress et impatience du départ, c’est devant l’IUT de Génie Mécanique Productique (GMP) que les deux étudiants nous ont expliqué leur participation au

Le véhicule de nos héros(©Thibaut Genevet/www.Focale.info)
Le véhicule de nos héros (©Thibaut Genevet/www.focale.info)

4L Trophy.
 
Le début d’une aventure
 
« On s’est dit : pourquoi pas ? ». Voilà comment l’aventure a commencé, nous explique Louis de Coligny. Ce Saône-et-Loirien de 19 ans ne s’engage pas dans l’aventure sur un simple coup de tête. L’envie de participer au raid étudiant était déjà présent lorsqu’il était au lycée. Avec un ami, ils songent même à y participer. Mais les chemins ne prennent pas forcément les mêmes directions. L’idée est abandonnée. Cependant, le hasard fait bien les choses. Louis rencontre Sonny Douin lors de son entrée à l’IUT. De cette rencontre, le « pourquoi pas » s’est transformé en « oui ». Louis, féru de mécanique, retape les vieilles carrosseries avec son père. De fil en aiguille les deux étudiants en viennent à l’évidence : le 18ème 4L Trophy, c’est pour eux. Pas question de passer à côté de l’aventure.
 
4L Trophy : un raid d’orientation 100% étudiants
 
fin prêts (©Thibaut Genevet/www.Focale.info)
Fin prêts (©Thibaut Genevet/www.focale.info)

Comment ? Vous ne connaissez pas le 4L trophy ? L’équipe de Dijon-SPORTtnews se doit de vous expliquer en quoi cela consiste. Telle une mécanique bien huilée, le raid n’a plus besoin de faire ses preuves auprès des étudiants passionnées de mécanique. 6000 km entre la France et le Maroc. Un départ sur l’asphalte. Mais c’est seulement après leur passage au détroit de Gibraltar en bateau que les étudiants pourront goutter aux pistes caillouteuses et sèches. Chaque jour une étape, tel les plus grands raids internationaux. Mais le gagnant ne sera pas celui qui franchira le plus rapidement la ligne d’arrivée, mais celui qui réalisera le moins de kilomètres possibles sur l’ensemble de la course. Et pour cela, hors de question de s’aider du GPS. La carte et la boussole sont de rigueur. Et rien de mieux que de lier l’utile à l’agréable. L’une des obligations des participants est de fournir plusieurs sacs d’affaires scolaires et sportives. Il en va de même de leur inscription. Une partie des frais serviront à la construction d’écoles au cœur du Maroc.
 
Un raid bien avant le départ
 
L'intérieur de la 4L entièrement  retravaillé  (©Thibaut Genevet /www.Focale.info)
L’intérieur de la 4L entièrement retravaillé (©Thibaut Genevet /www.focale.info)

Pour participer il ne suffit pas seulement d’avoir envie. Cela fait plus d’un an que Sonny et Louis se préparent au 4L Trophy. Dès le début, le parcours s’annonce délicat. Une question

d’endurance. Première difficulté : trouver des fonds afin de financer le raid. « Le plus dur était d’avoir un peu d’argent, explique Sonny ». La première dépense n’est pas des moindres. 400 euros de pré-inscription sont nécessaires. Une somme prise sur les économies des deux étudiants. Partir à l’assaut du sable du désert ne peut se réaliser qu’avec une 4L. « On a pris la première qui nous est tombée sous la main et c’est mon père qui nous l’a acheté, souligne un des deux étudiants ». Et c’est après que le plus dur commença. Démonter la voiture, traiter le châssis, changer des pièces, vérifier la compression… Auquel vous ajoutez les transformations nécessaires au véhicule : protection sous la boite de vitesse ou encore sous le réservoir, création d’un galerie de toit, installation d’un second ventilateur. Tout cela a un coût. Il faut en parallèle trouver des sponsors pour financer l’ensemble des frais. Ils sont 22 entreprises à soutenir les deux étudiants. Cela sans compter sur les dons des anonymes et de l’entourage.

Top départ !

Y a plus qu'à !! (©Thibaut Genevet/www.Focale.info)
Y a plus qu’à !! (©Thibaut Genevet/www.focale.info)

Vous avez envie de suivre l’équipe n°262 ? Pas de panique ! Rendez-vous dans un premier temps le mardi 17 février pour un départ groupé à 21h00 sur la parking du centre commercial E.Leclerc de Lux ( Saône-et-Loire – 71 ). Retrouvez régulièrement les informations de la course sur dijon-sportnews.fr et sur le site internet et le facebook des deux étudiants.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.