18 septembre 2019

Niort – DFCO (1-1) : Un Dijon a deux visages

Pour le compte de la 24e journée de Ligue 2, le DFCO se rendait dans les Deux-Sèvres pour confirmer son renouveau et prendre trois points face à Niort. Malheureusement, Johan Gastien et ses coéquipiers n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul au terme d’une rencontre à deux vitesses pour les Bourguignons.

 

Jérémie Bèla est à l'origine du but Dijonnais( Nicolas GOISQUE/archives)
Jérémie Bèla est à l’origine du but dijonnais (Nicolas GOISQUE/archives)

Les Côte-d’Oriens étaient attendus au tournant. Après une série de cinq matchs sans victoire en championnat, le DFCO avait  cassé cette spirale négative en battant Sochaux. L’occasion était belle de mettre la pression sur Brest et Sochaux, jouant respectivement lundi et samedi, en s’imposant sur la pelouse de René-Gaillard. Cependant, les Dijonnais ont complètement manqué leur première mi-temps avec un manque d’engagement et de mobilité dans le jeu. Menés à la pause, les hommes d’Olivier Delcourt se sont réveillés en seconde période avec d’autres intentions. Pour son deuxième match avec ses nouveaux coéquipiers, Florian Raspentino a inscrit son premier but avec le DFCO. Même si le nul paraît logique, Dijon peut regretter sa première période et de ne pas avoir profité de sa supériorité numérique en deuxième mi-temps.

Une première période à oublier

Les mauvais démons du mois de janvier ne sont pas totalement partis. On ne reconnaît pas l’équipe qui a battu Sochaux une semaine plus tôt. Les joueurs d’Olivier Dall’Oglio passent complètement à côté de leur première période. A l’inverse de la semaine passée, les Dijonnais n’arrivent pas à imposer leur jeu. Un début de match timide qui profite aux hommes de Régis Brouard. Les Niortais jouent plus haut et mettent en place un pressing intense qui empêche toute relance dans les pieds pour les Bourguignons. Les Chamois se procurent des situations intéressantes, sans pour autant les concrétiser en occasions franches, par manque de précision dans le dernier geste. Niort va profiter d’un coup de pouce de Cissé pour ouvrir le score sur la seule occasion franche des quarante cinq premières minutes. Le milieu récupérateur du DFCO se fait chiper le ballon par Diaw dans ses 40 mètres. Le capitaine Niortais décale Koné sur la droite qui centre pour Martin seul dans la surface. Le milieu niortais manque son contrôle mais arrive à frapper. Reynet sorti vite, touche le ballon mais le cuir retombe dans les pieds de Martin qui n’a plus qu’a pousser le ballon dans le but vide (1-0, 18’).

Dijon se réveille

Mené au terme d’une première mi-temps terne et sans relief, les Dijonnais reviennent sur la pelouse de René-Gaillard avec des bien meilleures intentions. Plus agressifs et plus intéressants dans le jeu, les Côte-d’Oriens arrivent enfin à s’approcher du but de Paul Delecroix. Quelques minutes après la reprise, Julio Tavarès a la balle d’égalisation. Seul au second poteau, le Cap-Verdien manque

Florian Raspentino a inscrit son premier but sous les coulers Dijonnaises (Nicolas GOISQUE/archives)
Florian Raspentino a inscrit son premier but sous les coulers dijonnaises (Nicolas GOISQUE/archives)

totalement sa reprise face au but vide (54’). Dijon insiste et sur un coup franc de Jérémie Béla repoussé par Delecroix, Raspentino suit et pousse le ballon au fond des filets marquant ainsi son premier but sous ses nouvelles couleurs (1-1, 58’). Le match s’emballe et trois minutes après l’égalisation bourguignonne, Bong est expulsé pour un deuxième carton jaune (61’). En supériorité numérique, Dijon monopolise le ballon et étouffe la défense niortaise. A deux reprises, le DFCO a la possibilité de prendre l’avantage. Une première fois par Raspentino qui voit sa frappe contrée passer juste à côté du but de Delecroix (69’). C’est ensuite Tavares qui se retrouve face à Delecroix et tente sa chance dans la surface. Sa frappe croisée est repoussée dans les pieds de Marié qui ne cadre pas sa reprise (78’). Niort résiste et garde ce point du nul qui n’arrange personne, que ce soit pour le maintien ou pour la montée.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.