3 mars 2021

Strasbourg – JDA (79-72) : À deux doigts de la finale

En demi-finale de la Leaders Cup, la JDA Dijon Basket a été éliminée en s’inclinant en prolongation face à Strasbourg (79-72). Une défaite plus que rageante pour les hommes de Jean-Louis Borg, qui avaient la qualification en main à 20 secondes du terme de la rencontre.

 

Steven Gray a fini meilleur marqueur pour la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)
Steven Gray a fini meilleur marqueur pour la JDA (Nicolas GOISQUE/archives)

A 19 secondes de la fin, André Harris a les balles de match. Le joueur américain se trouve sur la ligne de lancer franc et manque ses deux lancers tellement importants. Derrière, les Alsaciens récupèrent et arrachent la prolongation. Dans cette dernière minute complètement folle, les Dijonnais sont passés par tous les états. Au final, Erving Walker et ses coéquipiers peuvent avoir de très gros regrets et avaient les armes pour se hisser en finale.

Des débats équilibrés

Le début de match des Côte-d’Oriens est pourtant très poussif. Rapidement, les joueurs de Vincent Collet prennent le match en main et creusent un premier écart au tableau d’affichage (11-2, 4’). On se dit alors que le rouleau compresseur strasbourgeois est lancé et que la JDA va vivre un match compliqué. Cependant, les Bourguignons se réveillent dès la fin du premier quart temps et grâce à cinq points de Walker en moins d’une minute, la Jeanne revient à seulement quatre petites longueurs (17-13). Dans le second quart, les Dijonnais continuent leur montée en puissance notamment dans le secteur défensif. Bloquant à de nombreuses reprises les offensives alsaciennes, les Bourguignons infligent un 9-0 qui leur permet de passer devant (17-18, 14’). Antoine Diot et ses coéquipiers ne se laissent pas faire et la rencontre s’équilibre. Les deux défenses prennent le pas sur les attaques mais ce sont les Strasbourgeois qui sont en tête à l’issue de cette première période (33-31, 20’).

Gray est inarrêtable

Le second acte est du même calibre. L’intensité a encore grimpé d’un cran et la Jeanne maintient son niveau de performance défensive. Comme dans le deuxième quart, la JDA passe devant grâce à un 8-0 dans les premières minutes (36-39, 23’). Le public de la Disney Events Arena se régale et assiste à un véritable duel de haut niveau. Dijon continue de faire douter la SIG grâce à son duo Walker-Gray. Le premier perfore les lignes défensives strasbourgeoises par sa vivacité tandis que le second empile les paniers courte, moyenne et longue distance. Meilleur marqueur dijonnais avec 19 points, Steven Gray permet à la JDA de rester au contact (49-49, 30’).

Erwing Walker a encore réalisé une bonne performance (Nicolas GOISQUE/archives)
Erving Walker a encore réalisé une bonne performance (Nicolas GOISQUE/archives)

Prolongations fatales

L’ultime quart est tendu, mais ce sont bien les Bourguignons qui font la course en tête grâce à André Harris qui donne quatre points d’avance (53-57, 36’). Privé de Moss qui a écopé d’une antisportive, la Jeanne tient mais le money-time ne sourit pas à Dijon qui ne tient pas son avance et la SIG revient (66-66, 40’). Dans la prolongation, Dijon baisse un peu le pied et Strasbourg en profite. Portée par un Antoine Diot des grands soirs (22 points, 7 rebonds, 9 passes décisives, 28 d’évaluation), les Alsaciens prennent une avance suffisante pour se qualifier en finale (79-72, 45’). Une nouvelle fois Dijon n’est pas passé loin mais peut regretter son manque  de réussite dans les dernières minutes.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.