3 décembre 2020

Marche : Remi Bonnotte vise le titre sur 24 heures

Le marcheur Duciste Rémi Bonnotte de retour sur le goudron à Bourges le week-end prochain. Après avoir été classé 5ème en 2013, 2ème en 2014, Rémi Bonnotte veut gravir la dernière marche du podium et enfin devenir Champion de France sur le 24h marche. Fort de sa meilleure performance mondiale 2014 (211,7 km) il sera favori mais chaque épreuve est un nouveau challenge et comme il se plaît à dire “c’est maintenant ou jamais mais c’est la course d’un jour, entier d’ailleurs !”

 

 

Remi devient vice champion de France des 24 heures chez lui à Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)
Rémi devient vice-champion de France des 24 heures chez lui à Dijon (Nicolas GOISQUE/archives)

On se souvient de ses deux mains formant un coeur et de son large sourire à l’arrivée ce 27 avril 2014. Nous sommes sur son terrain d’entraînement au lac Kir de Dijon, et Rémi Bonnotte devient vice-champion de France de marche de grand fond en cassant la barrière des 200 km. Il savoure et chantera la Marseillaise à plein poumons aux côtés du vainqueur du jour, Jean Marie Rouault.

Objectif titre

Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. Le 23 août dernier en Belgique, Rémi établissait la meilleure performance mondiale 2014 sur 24 heures. Il sait donc que le titre est à sa portée. Mais sur 24 heures beaucoup de choses peuvent se passer et la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. C’est donc confiant mais sans certitudes que le marcheur dijonnais aborde ces prochains championnats de France à Bourges. Ses principaux concurrents seront David Regy, 8 fois champion de France, et Emmanuel Lassalle, 2ème du dernier Paris-Colmar.

Rémi (à droite) lors de sa MPM 2014 à Wadelincourt (©Guy Destré)
Rémi (à droite) lors de sa MPM 2014 à Wadelincourt (©Guy Destré)

Paris-Alsace dans un coin de tête !!

L’organisme de Rémi a beaucoup souffert lors de la préparation avec des semaines à plus de 200 km à une moyenne de 10,3 km/h, mais son kinésithérapeute Eric Chavance a veillé à ce que tout soit prêt pour le jour j ! Maintenant, c’est la tête qui fera la différence et il se promet de se mettre en mode “guerrier” pour accéder au titre et remercier à sa façon les personnes qui le suivent et le soutiennent avant de se projeter sur sa participation à Paris-Alsace (anciennement Paris-Colmar), 440 km du 3 au 6 juin. Mais chaque chose en son temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.