18 octobre 2019

Créteil – DFCO : Confirmer le regain de forme

Pour le compte de la 26e journée du championnat de France de Ligue 2, le DFCO se rend à Créteil. Sur la pelouse du stade Dominique-Duvauchelle, les hommes d’Olivier Dall’Oglio devront essayer de poursuivre leur série actuelle de trois matchs sans défaites.

 

Cissé et ses partenaires devront produire du jeu (Nicolas GOISQUE/archives)
Cissé et ses partenaires devront produire du jeu (Nicolas GOISQUE/archives)

Après un mois de janvier catastrophique avec quatre défaites en autant de matchs, le club bourguignon s’est repris et reste sur une série de trois rencontres sans défaites. Une série qui a commencé de façon convaincante avec une victoire face à Sochaux. Derrière, les Dijonnais n’ont pas réussi à confirmer dans le jeu avec des performances moyennes contre Niort et le Gazélec Ajaccio, avec à la clé deux résultats nuls. Au classement, quatre équipes se tiennent en un point : Brest – GFC Ajaccio – Angers et Dijon. D’autres  poursuivants restent à l’affût, comme Nancy et Sochaux à trois longueurs du podium. La bataille pour la montée s’annonce donc féroce. C’est pour cela qu’il faut désormais engranger le plus de points possibles. Et cela commence dès ce vendredi soir pour Dijon face à Créteil.

Être plus consistant dans le jeu

Depuis trois matchs, Dijon va mieux. Certes, Steven Paulle et compagnie n’ont pas retrouvé totalement le dynamisme, la rigueur et l’efficacité qui ont fait leur force durant les cinq premiers mois de compétition, mais le DFCO montre des signes encourageants. En terme de résultats, sur les 9 derniers points mis en jeu les hommes du président Olivier Delcourt viennent d’en prendre cinq. Suffisant pour rester au contact de concurrents directs qui ne font pas mieux. Pour prendre trois points sur la pelouse du stade Dominique-Duvauchelle, les Bourguignons devront afficher plus d’ambition dans le jeu qu’à Niort. Et à l’inverse de leur dernière sortie contre le Gazélec Ajaccio, les Côte-d’Oriens devront prendre le jeu à leur compte en jouant plus haut avec plus de mobilité et une meilleure conservation du ballon.

Il faudra être présent physiquement (Nicolas GOISQUE/archives)
Il faudra être présent physiquement (Nicolas GOISQUE/archives)

Répondre au défi physique

Il ne faudra pas uniquement jouer, il faudra également jouer des coudes et remporter la bataille physique. Créteil est une formation avec une forte densité athlétique, notamment avec des joueurs comme Seck et Ndoye. La rigueur défensive est également de mise. Sur les cinq derniers matchs de championnat, l’équipe de Thierry Froger n’a encaissé que deux buts.  Ce match chez les Parisiens s’annonce donc comme un traquenard. Pour autant, Olivier Dall’Oglio a plus d’un tour dans son sac. Même si l’entraîneur dijonnais ne pourra pas compter sur Rivière (blessé), Bamba et Varrault (suspendus), il voit le retour dans le groupe de Romain Amalfitano. Un retour qui pourrait entraîner un changement tactique. Avec un axe central cristolien physique et dense, Olivier Dall’Oglio souhaite passer davantage par les couloirs et pour cela remettre en place un schéma avec deux milieux excentrés. Face à une équipe difficile à manœuvrer, prendre un point ne semble pas être un mauvais résultat mais dans cette course acharnée à la montée, les trois points seraient vraiment les bienvenus.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.