13 avril 2021

Les Ducs abattent leur dernière carte

Après deux courtes défaites concédées à Grenoble pour les premiers matchs de la série de quarts de finale, les Ducs du Dijon Hockey Club n’ont plus le droit à l’erreur et doivent s’imposer ce soir à Trimolet, sous peine de voir leur saison terminée. Pour les Ducs, la partie disputée mardi soir à Dijon sera l’une des plus importantes de la saison. Gagner, c’est s’assurer de continuer en quart. Un objectif réaliste au vu des phases de jeu proposées par les joueurs de Jarmo Tolvanen et Jonathan Paredes. 

 

Anthony Rech est énorme depuis le début des play-offs (Nicolas GOISQUE/archives)
Anthony Rech est énorme depuis le début des play-offs (Nicolas GOISQUE/archives)

Dans un duel où la défaite sera interdite, les Ducs devront cette fois tenter de trouver le chemin du filet les premiers, et conserver coûte que coûte l’avantage pendant soixante minutes. Un challenge tout à fait possible à relever pour des joueurs qui jusqu’à présent se sont montrés à la hauteur.

Être efficaces

Forts d’une solide assise défensive basée sur leur gardien Henri-Corentin Buysse, excellent depuis le début des play-offs avec 93% d’arrêts, les Dijonnais ont à chaque fois pu atténuer les conséquences d’un retard à l’allumage. Celui-ci s’est conclu par deux fois sur un désavantage de 2-0 après dix minutes de jeu. Plutôt bien en jambes, et récupérant Aram Kevorkian blessé d’un coup de coude à la tête contre Chamonix, les Ducs soutiennent la comparaison en terme d’intensité. Ils ont lancé plus à la cage que leurs adversaires grenoblois dans le match 2 (34 tirs cadrés pour Dijon contre 27 pour Grenoble).

 

 

Martin Gascon devra emmener ses coéquipiers vers la victoire (Nicolas GOISQUE /Archives)
Martin Gascon devra emmener ses coéquipiers vers la victoire (Nicolas GOISQUE /Archives)

Contrat rempli jusque là pour Grenoble

Dans le camp d’en face, Richard Martel peut se montrer satisfait de ses Brûleurs de Loups. Deux victoires les mènent aux portes d’une qualification directe en demi-finale. Jusque-là, le vainqueur de la saison régulière remplit son contrat. Les absences des attaquants Félix Petit et du jeune mais talentueux Jordann Perret grippé et de retour mardi, celle du défenseur Stéphane Gervais, la douleur à la main droite du gardien Michal Zajkowski, rien n’a pu empêcher un Christophe Tartari de gala d’inscrire un but contre Dijon. Et Romain Chapuis aligné pour une première expérience en play-offs d’en marquer un autre dans la minute suivante.

 

La victoire et rien d’autre

Les Ducs compteront encore sur la solidité de leur gardien, Buysse (Nicolas GOISQUE/archives)
Les Ducs compteront encore sur la solidité de leur gardien, Buysse (Nicolas GOISQUE/archives)

Pour le capitaine dijonnais Martin Gascon – qui par ailleurs excelle – et ses joueurs, le cahier des charges est clair et précis : la victoire et rien d‘autre. Dans le sillage de la fusée Anthony Rech (8 points en cinq matches de play-offs) appuyée par l’étonnant Mathieu Briand propulsé en première ligne avec succès, les Côte-d’Oriens mettent de la pression sur le camp adverse, à l’image du bouillonnant Romain Gutierrez, ou défendent vaillamment leur propre zone. Il en est ainsi de Thomas Roussel toujours juste et sobre dans ses choix qui fait un travail défensif remarquable associé à Juho Mielonen.

Les Ducs évolueront à domicile pour la première fois dans cette série. En cas de victoire dijonnaise, le match 4 aura lieu à Dijon dès le lendemain mercredi 4 mars à 20h00.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.