18 janvier 2021

Flag Football : bonne première journée du Flag Fenris

Dans le cadre de la première journée de deuxième division de flag football, le Flag Fenris de Dijon se déplaçait à Bobigny pour y jouer quatre matchs. Une journée qui s’est soldée par trois victoires et une défaite, un bilan plus que correct pour une première journée de championnat.

 

Pas de placage mais un drapeau à arracher à la ceinture de l'adversaire. 5©Fenris)
Pas de placage mais un drapeau à arracher à la ceinture de l’adversaire. (©Fenris)

En France, les sports US ont du mal à faire leur trou et à créer un véritable engouement. Avant de parler de flag football, il faut bien sûr en faire une rapide présentation. Les principes sont les mêmes qu’au football américain : c’est un jeu de gagne terrain qui se joue à 5 contre 5.

Contacts interdits

Dans chaque équipe, il y a une ligne formée uniquement d’attaquants et une autre formée de défenseurs. Le jeu est simple, les attaquants doivent progresser par des passes vers l’avant ou des courses en direction de la zone d’en-but et inscrire le fameux touchdown. Mais avant d’arriver à cette zone d’en-but, les attaquants ont quatre tentatives pour atteindre le milieu du terrain. Si cela est fait, l’équipe attaquante obtient de nouveau quatre tentatives pour aller jusqu’à la zone décisive. Dans le cas contraire, ce sont les défenseurs qui récupèrent le ballon. La différence avec le football américain, l’opposition est  sans contact. Les placages sont remplacés par l’arrachage d’un flag (drapeau en anglais) accroché à la ceinture des joueurs. Les équipes sont mixtes et tous les joueurs peuvent recevoir une passe avant de la part du passeur.

Des débuts mitigés

3victoires et une défaite, une belle première journée pour les Dijonnais (©Fenris)
Trois victoires et une défaite, une belle première journée pour les Dijonnais (©Fenris)

Sur la pelouse de Bobigny et de l’équipe des Diables Rouges, le Flag Fenris a joué quatre matchs pour le compte de la première journée de deuxième division. En lever de rideau, les Loups et Louves dijonnais ont affronté l’équipe locale, les Diables Rouges. Malgré un début de match approximatif dans le secteur offensif, les Dijonnais peuvent s’appuyer sur une défense solide pour s’imposer logiquement sur le score de 45 à 6. Pour le deuxième match de la journée, les Bourguignons ont été opposés au Flash de la Courneuve. Les Côte-d’Oriens n’entament pas le match sur de bonnes bases, surpris par le duel physique de leur adversaire. Maîtrisant son sujet, La Courneuve inscrit rapidement deux touchdowns. Les Fenris n’abdiquent pas et arrivent à marquer lors du drive qui suit. La seconde période est similaire à la première. En fin de match, une légère déconcentration des Dijonnais permettra au Flash de planter un ultime touchdown pour finalement s’imposer 37 à 14.

Des consignes bien appliquées

Venez découvrir le Flag le 15 mars à Bourillot (©Fenris)
Venez découvrir le Flag le 15 mars à Bourillot (©Fenris)

Après une pause, Dijon entame son après-midi contre les Gladiateurs de la Queue-en-Brie. Comme lors de ses deux premiers matchs, les Fenris peinent à bien démarrer la rencontre et concèdent d’entrée un touchdown sur un drive qui suivait une interception adverse. Les Dijonnais réagissent et recollent de suite malgré un second touchdown des Gladiateurs. Après avoir égalisé, la Meute s’envole au tableau d’affichage, et face à un adversaire plus réduit en terme d’effectif, les Loups et Louves s’imposent 45 à 20. Pour le dernier match de la journée, les Côte-d’Oriens se retrouvaient confrontés au White Shadows de Bagatelle pour une revanche de la Coupe de France en novembre dernier. À l’inverse des autres rencontres, les Fenris entament bien la rencontre. Les consignes sont simples et appliquées. La défense bourguignonne stoppe efficacement l’attaque adverse. Comme ses compères de la défense, les attaquants dijonnais sont en forme et marquent sur ses trois premiers drives sans transformer. Les White Shadows reviennent au score et poussent les Fenris à une fin de match difficile. Au final, Dijon sort vainqueur de ce duel 44 à 33.

La deuxième journée du championnat se déroulera le 15 mars prochain au stade Bourillot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.