17 août 2019

La JDA n’y arrive plus

Pour le compte de la 23ème journée de proA, la JDA recevait le Cholet Basket. Entre deux équipes en méforme, la rencontre s’annonçait ô combien décisive et indécise… Alors que les hommes de Borg avaient fait le plus dur après la mi-temps, Cholet est revenu de nulle part et a réalisé le parfait hold-up (68-70). Un hold-up qui n’en est pas moins mérité tant les Choletais ont été cohérents, surtout après la pause, pour ensuite accélérer dans les 10 dernières minutes. Jean-Louis Borg dira plus tard en conférence de presse que  “cela est même “honteux” tant la JDA avait le match en main...”

 

Moss et la JDA avait bien entamé la partie par un 7-0 (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Moss et la JDA avaient bien entamé la partie par un 7-0 (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Des difficultés en attaque

Dijon démarre tambour battant cette rencontre avec Moss et Gray qui initient un (7-0) en moins de 1 min 30. En face, Cholet se cherche un peu  à l’image de Banks qui peine à retrouver ses marques après son retour de blessure. Malgré un début tonitruant la JDA n’y arrive plus du tout en attaque et petit à petit les visiteurs font leur trou. De nombreuses balles perdues des Dijonnais profitent à Jones et Delaney. Dijon joue à l’envers et ne trouve pas d’autre solution que de jouer en un contre un, avec très peu de passes et de mouvement. Tandis que Cholet récite et mène d’une courte tête après 10 minutes (11-12) devant un Palais des Sports qui n’en croit pas ses yeux.

La JDA domine sans convaincre…

Alors que le premier quart-temps était très pauvre en adresse des deux cotés, le second quart-temps est lui plus enlevé et offensif, comme le montre ce shoot de Walker à 9 mètres. La JDA creuse un petit écart de 4 points mais très vite les visiteurs reviennent : Jomby  réalise un gros contre sur Mendy et inscrit un tir à 3 points derrière (20-19, 15e). Avec un collectif absent la JDA s’en remet à Walker, qui d’un joli flotteur redonne de l’air (29-23, 19e). Cholet gène les locaux, qui ont beaucoup de mal à mettre en place des systèmes. On retrouve souvent un joueur en un contre un ou isolé avec un shoot difficile à prendre. Moss, juste avant la pause, permet à Dijon d’être en tête à la mi-temps (34-28) sans vraiment convaincre.

Le 29 points de Gray n'auront pas suffit (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Le 29 points de Gray n’auront pas suffit (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Un 3ème quart-temps bien meilleur

Sous l’impulsion des flèches à 3 points de Gray et Joss-Rauze la JDA creuse rapidement l’écart. Même Walker y va de son shoot longue distance et la JDA caracole en tête (48-33, 25e)… On pense alors que l’écart n’est pas loin d’être fait vu la série noire de défaites de Cholet. Mais c’est tout le contraire qui se produit. Jomby et Jones secouent un peu les Choletais… Mais leurs efforts restent vains puisque Gray qui prend tous les tirs de la JDA est en verve derrière la ligne des 6,75 mètres (56-44, 30e).

La remontée fantastique de Cholet

Dijon débute de bien mauvaise façon ce quatrième quart-temps :  Jomby  est laissé seul à 3 points (56-47, 31e) et donne le ton de ce quart-temps. Dans la foulée, Jomby et Delaney relancent ce match avec un (6-0) qui oblige Borg à pousser une gueulante sur temps-mort. Ceci reste sans effet, puisque les Dijonnais s’entêtent à prendre des tirs sans grande réussite (29 tirs à 3 points tentés pour seulement 10 marqués !) Cholet écrase sur ce quart-temps une JDA totalement amorphe, à l’image d’Andre Harris une nouvelle fois à côté de la plaque (1/11 aux tirs). Néanmoins Walker sur un and one redonne l’avantage aux siens (67-66, 39e).

Walker ratera le panier de l'égalisation sur le buzzer (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Walker ratera le panier de l’égalisation sur le buzzer (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Delaney est oublié par la défense bourguignonne sur une remise ligne de fond, une erreur qui se payera cash… Au jeu des fautes les Choletais seront les plus malins et se retrouvent devant  (68-70) à 4 secondes du terme. Walker manquera  le shoot au buzzer au niveau des lancers-francs pour la prolongation. La défaite est cruelle et difficile à digérer pour la Jeanne, mais Cholet a livré un très bon dernier quart-temps et a profité de l’apathie des locaux pour l’emporter. C’est donc une 5ème défaite de rang pour les Bourguignons qui voient leurs rivaux, Nancy et Paris revenir à hauteur.


                
                

2 thoughts on “La JDA n’y arrive plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.