18 janvier 2021

Soirée de handball Gala au Palais des Sports

Ce jeudi, le Palais des Sports Jean-Michel Geoffroy avait revêtu ses habits de lumière. Dijon et Besançon accueillent en effet l’étape française de la Golden League féminine ce week-end. Cette compétition amicale regroupe sur trois étapes la Norvège, double championne Olympique et championne d’Europe en titre, le Danemark, toujours une valeur sûre, la France qui cherche à s’installer tout en haut et un invité à chaque manche ; ici la Pologne. La première des trois soirées de deux rencontres se jouait donc hier soir à Dijon avec Norvège – Pologne et France – Danemark.

 

La Pologne a surpris son monde en dominant la Norvège (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
La Pologne a surpris son monde en dominant la Norvège (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Avec la sélection de trois Dijonnaises en équipe de France et la qualité du plateau, le succès public était pratiquement garanti. Il faut cependant souligner la qualité de l’organisation dijonnaise orchestrée par la Ligue de Bourgogne et le Cercle Dijon Bourgogne qui a grandement contribué au succès de la soirée.

La Pologne honore son invitation

Si le public, nombreux donc, et coloré attendait bien sûr les Françaises, la première confrontation proposée dès 18 heures ne manquait cependant pas d’intérêt. Voir la Norvège en action est toujours un plaisir, même si Heidi Loke, le pivot vedette norvégien n’était finalement pas de la partie. Les Polonaises vont créer une petite sensation dans ce match en s’imposant de belle manière, s’appuyant sur une défense agressive et physique.

Le duel France Danemark a tenu ses promesses (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Le duel France – Danemark a tenu ses promesses (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

C’est aussi dans ce domaine qu’elles vont dominer en attaque faisant parler taille et puissance. Elles étaient toutes à leur joie en fin de rencontre car enfin on ne bat pas la Norvège tous les jours, même si une partie de l’effectif des Nordiques est actuellement en dernière ligne droite de Coupe d’Europe en club et sans doute à la fois fatiguée et prudente. Score final (27-26).

La France au rendez-vous

Avec deux Dijonnaises sur trois, Barbara Moretto restant en tribune pour cette première journée, l’équipe de France entre sur le terrain sous les vivats d’un public tout acquis à sa cause.

Marie Prouvensier a participé à la fête (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Marie Prouvensier a participé à la fête (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Marie Prouvensier débute sur son aile tandis que Marie François prend place sur le banc. La France peine à se mettre en route et les Danoises en profitent (1-4, 5′). Il faut un petit quart d’heure aux bleues pour recoller (6-6, 14′) et dès lors on assiste à un beau duel, chacune des formations se rendant coup pour coup et célébrant ses buts de manière démonstrative. Prouvensier a peu de munitions sur son aile et perd son seul face à face de la mi-temps. Elle cède sa place vers la 20ème minute qui correspond avec l’entrée en jeu de Marie François qui apporte sa pierre à l’édifice français. À la pause, le Danemark compte un petit but d’avance (14-15,30′).

Chassé croisé gagnant

Le duel gagne encore en intensité durant la seconde période, la France fait la course plutôt en tête mais sans jamais prendre plus d’un but d’avance. Prouvensier et François marquent chacune un joli but, mais c’est surtout la rentrée d’une ex Dijonnaise, Béatrice Edwige, qui sera remarquée. La marque de fabrique de Béa, c’est la défense et elle se met au boulot d’entrée bien aidée par sa compère Nina Kanto notamment. On ne passe plus en secteur central côté danois.

Les trois Dijonnaises étaient ravies de leur soirée (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Les trois Dijonnaises étaient ravies de leur soirée (Nicolas GOISQUE/www.focale.info)

Amandine Leynaud fait aussi sa part de boulot se montrant plus à son aise que Cléopatre Darleux en première période. Résultat, la France compte enfin 2 longueurs d’avance pour aborder le money-time (24-22,56′). Un money time pas forcémént bien géré en attaque mais une dernière défense de plomb pendant plus d’une minute permettra de maintenir l’essentiel. La victoire est là (24-23, 60′).

Réactions

Retrouvez les réactions de Marie François et d’Alain Portes, le sélectionneur français, recueillies au micro de notre partenaire K6FM par Yoann Olid.

Retrouvez également un autre résumé de la soirée sur le site K6 FM

Toutes les photos ICI

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.