19 septembre 2019

STB Le Havre – JDA Dijon Basket : Le cauchemar continue

À l’issue d’une confrontation disputée sans relâche par les deux équipes, le STB Le Havre est parvenu à s’imposer face à Dijon (83-63). Cette lourde défaite est la huitième d’affilée pour le collectif dijonnais. Retour sur un match rugueux qui a fini d’achever la Jeanne.

 

Gray encore auteur de 18 points ce soir n'a pas suffit (Nicolas GOISQUE/archives)
Gray, encore auteur de 18 points ce soir, n’a pas suffit (Nicolas GOISQUE/archives)

Havrais dire, tout avait bien commencé

Dès l’entame du match, on sent une formation bourguignonne solide sur ses appuis, déjouant sans contrainte les assauts offensifs maladroits de leurs adversaires. Trois minutes écoulées et déjà 0-6 pour les visiteurs. On s’attend alors à la montée en puissance tant attendue de la JDA. Cinq minutes après le coup d’envoi, Dijon semble s’envoler en affichant 4-11 au tableau des scores, grâce notamment à un 3 points de Steven Gray, en forme jusqu’au bout dans son rôle de leader, malgré les 37 minutes passées sur le parquet des Docks Océane. S’en suit un autre 3 points de Walker (qui forme toujours une paire détonante avec Gray), et encore 2 points dans la foulée de la nouvelle recrue Kervin Bristol. Sept minutes et déjà 7-16.

Retour havrais

C’était sans compter sur Hugo Invernizzi et sur le retour de Ricardo Greer au sein du STB, qui vont permettre à eux seuls de remettre les compteurs à égalité à la fin du premier quart temps : 16-16. Le deuxième quart temps fait la part belle au spectacle avec 3 points et dunks des deux côtés du terrain. Les formations se jaugent sans jamais rien lâcher. Le STB est dans la pénalité et Dijon, qui n’est jamais passé devant durant ces 10 minutes, colle néanmoins au score et n’est devancé que de 4 petites longueurs à la mi-temps (35-31).

le jeu repose trop sur Walker 18 points également (Nicolas GOISQUE/archives)
Le jeu repose trop sur Walker, 18 points également (Nicolas GOISQUE/archives)

La puissance des joueurs du Havre

Au retour des vestiaires, on sent la Jeanne plus que jamais prête à en découdre, et bien décidée à emprunter de nouveau le chemin de la victoire. Avec un nouveau tir à 3 points suivi d’un shoot extérieur réussi, Steven Gray (toujours lui) permet à son équipe de revenir à 38 partout. Mais Brazelton et Greer (les deux meilleurs marqueurs havrais avec respectivement 16 et 20 points inscrits) ne l’entendent pas de cette oreille et enchaînent 3 points et lancers francs avec une facilité déconcertante. La bataille fait rage, pourtant c’est bien Le Havre qui est en tête à la fin de ce 3ème quart temps (59-48). Le STB, maladroit en début de rencontre, se montre sacrément habile en fin de match. Et contrairement à Dijon, les Haut-Normands ne font pas surgir le danger que par deux de leurs joueurs.

Les Normands s’envolent

Et la réussite affiche complet : 3 points d’Invernizzi, suivi d’un dunk de Yegueute puis nouveau 3 points de Nicholas Pope. À 4 minutes de la fin du match, (76 à 55), la JDA est dans les choux. Pendant cette seconde mi-temps, Walker et ses partenaires encaissent un total de 48 points. Jean-Louis Borg et ses joueurs ne parviendront jamais à revenir et termineront finalement cette rencontre sur un sévère 83-63. Au terme de cette 26ème journée, Dijon aborde donc une provisoire 9ème place, symbole d’un au revoir aux play-offs. La semaine prochaine, il faudra se montrer régulier jusqu’à la fin du match face aux avant-derniers Bourg-en-Bresse, pour enfin stopper cette terrible série noire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.