26 septembre 2020

Coupe de France : La finale échappe à la JDA

Hier soir au Rhénus, la JDA Dijon Basket était opposée à la SIG Strasbourg en demi-finale de la Coupe de France. Au terme d’une rencontre disputée, ce sont les hommes de Vincent Collet qui l’emportent et qui décrochent leur billet pour la finale. Le leader Pro A est en course pour décrocher déjà un deuxième trophée cette saison après avoir remporté la Leader’s Cup.

 

La tâche s’annonçait ardue pour la JDA. Déjà défaits à trois reprises par la SIG en autant de matchs cette saison, la Jeanne ne partait pas favorite dans cette rencontre. Encore un peu moins avec le forfait de son meilleur joueur, Erving Walker. Cependant, dans un match de coupe tout est possible et la perspective d’une finale peut transcender une équipe. Et c’est ce qui s’est passé dans cette rencontre. Malheureusement, cela n’aura pas été suffisant.

Gray et la JDA ont dominé la première période (Nicolas GOISQUE/archives)
Gray et la JDA ont dominé la première période (Nicolas GOISQUE/archives)

Dijon est devant

Surfant sur sa victoire importante contre Bourg-en-Bresse, quelques jours plutôt, la JDA joue libérée et démarre bien la rencontre. Steven Gray allume la première mèche de loin et Dijon réalise un premier break au tableau d’affichage dans les premières minutes (2-9, 5’). Dijon ne s’arrête pas là et insiste creusant un peu plus l’écart au fil des minutes (4-15, 8’). Le premier quart temps est dominé et maîtrisé par les Bourguignons qui mènent logiquement. (6-15, 10’). Pas encore rentrée dans sa demi-finale, la SIG se réveille dans le deuxième quart. Diot, puis Toupane, réussissent les premiers paniers à trois points strasbourgeois (14-15, 14’). Les Alsaciens reviennent fort et la partie s’équilibre. D’un nouveau shoot extérieur, Gray parvient à stopper le 8-0 Strasbourgeois. Dans cette première période, les Dijonnais peuvent compter sur Gray et Bristol, en forme, pour virer en tête à la mi-temps (24-29, 20’).

 

 

La SIG accélère

Après une première période équilibrée, la SIG revient sur le parquet du Rhénus avec d’autres intentions. Les hommes de Vincent Collet font leur retard dans les premières minutes du troisième quart sur deux shoots de Jérémy Leloup (31-31, 23’). Strasbourg est mieux dans le match et se montre plus agressif. Dijon commet plus de fautes et se retrouve rapidement dans la pénalité.

Les sursauts Dijonais n'auront pas suffi face à Leloup (Nicolas GOISQUE/archives)
Les sursauts dijonais n’auront pas suffi face à Leloup (Nicolas GOISQUE/archives)

Les Côte-d’Oriens souffrent et voient les locaux passer en tête pour la première fois de la rencontre sur un nouveau tir à trois points de Leloup (41-38, 27’). Strasbourg a pris l’ascendant et se retrouve devant au tableau d’affichage au terme de ce troisième quart (47-40, 30’). Les dix dernières minutes du match sont dans la continuité du quart précédent. Harris et Gray laissent encore planer un infime espoir de retour (54-46, 35’). Mais ce n’est pas suffisant, les Alsaciens maîtrisent cette fin de match et se qualifient pour la finale de la coupe de France (60-50, 40’). Comme la saison passée, Dijon s’arrête aux portes de la finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.